Les Bières de Charlotte brassent de la bière à Nantes

26 Oct

Quand on dit bière, on pense aux villes du Nord. Enfin de Flandre méridionale. Ou à l’Alsace. Quand on dit bière et Bretagne, on pense à Coreff. Ou à la Maroise.  Mais pas à Nantes. Et pourtant, il existe bien une brasserie nantaise, les Bières de Charlotte.

Depuis plusieurs années, le nombre de brasseries Bretonnes tend à croître. Une brasserie existe ainsi depuis trois ans à Nantes, 104 rue de Châteaulin dans le quartier Saint-Mihiel. Elle va s’agrandir et s’installer devant le lycée Livet à la fin de l’année.

Derrière les Bières de Charlotte, il y a évidemment une Charlotte, Goin de son nom. Cette Bretonne née à Nantes et de grand-père Bellilois a fait des études d’agro-alimentaire en Flandre méridionale, à Lille. Là, nous explique Charlotte Goin, « j’ai bu de la bière et travaillé sur un projet de micro-brasserie, ce qui m’a donné l’idée d’en faire une à Nantes à mon retour. » Un investissement de 15.000 € pour des cuves de 130 L installées dans le sous-sol de ses parents, un statut d’auto-entrepreneur, pas de loyer, le bouche-à oreille, et c’est parti.

Avec ses 120 hectolitres annuels de productions, Charlotte fournit en bière plusieurs épiceries, un bar (les Fées maison, rue du Pré Nian derrière Saint-Nicolas) et fait de la vente directe, à la brasserie et sur le marché de la Petite Hollande le samedi matin. Les bouteilles de 75 cl, fermées par le bouchon mécanique typique des anciennes bouteilles de limonade, coûtent 3.70€ à l’unité ; les spéciales (Carlotta et bière de Noël) 4€ pièce. Cette petite production est finalement assez importante au rapport de ce qui existe en Loire-Atlantique, comme la savoureuse Maroise à Saint-Omer de Blain.

Photo Maryvonne Cadiou

La bière est demandée, très demandée même. « ça fait un an que nous refusons des commandes, donc il est temps de s’agrandir ». Ce sera chose faite fin 2012, avec une installation au n° 121 rue du Général Buat, quasiment en face du lycée Livet, à l’extrémité du faubourg Saint-Clément. Objectif, doubler la production en installant des cuves de 600 litres pour atteindre dès 2013 les 250 hectolitres annuels de bière, et éventuellement les 500 à terme. La brasserie nantaise renaît dans un quartier historiquement chargé… en alcool. L’actuel couvent de la Visitation, tout au bout de la rue Saint-Clément, à 200 mètres de là, est en effet installé sur l’ancienne Chartreuse fondée par les Ducs de Bretagne en 1445, et une légende tenace veut que l’actuel cimetière de la Bouteillerie fut d’abord celui des bouteilles des moines. Un endroit tout désigné pour une brasserie, donc !

Publicités

2 Réponses to “Les Bières de Charlotte brassent de la bière à Nantes”

  1. emile décembre 24, 2012 à 3:07 #

    tres bien

Trackbacks/Pingbacks

  1. Adresses | Pearltrees - février 24, 2014

    […] Les Bières de Charlotte brassent de la bière à Nantes […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :