21 langues nationales européennes menacées de disparition numérique

12 Nov

Il n’y a pas que le Breton ou le cornique ! Certaines langues nationales sont aussi très mal loties à l’heure de la socialisation 2.0 Une étude menée ainsi par 60 centres de recherche européens dans 34 pays, au sein du réseau META-NET  annonce la disparition numérique à moyen terme de 21 langues nationales.

Dans la cohorte, le danois, le gaélique, le norvégien, le portugais ou encore le polonais, le basque, le bulgare, le croate, l’estonien, le letton, le maltais, le finnois ou le catalan. Si bien que la Catalogne, dont le slogan « Catalonia, the next european state » (Catalogne, le prochain état européen) embrase les foules, risque d’être un des prochains états européens à perdre sa langue dans les recoins de la   Toile. L’étude ne portait pas, en revanche, sur la situation du Breton ou du gallo.

Pour Rozenn Milin, l’une des chercheuses « une langue qui n’existe pas sur internet ou dans les outils qui nous servent à communiquer, est une langue condamnée ou menacée ». Or, « la place qu’une langue se fait sur le net (…) est aussi guidée par des intérêts économiques ». Ce qui explique que la langue européenne la plus dynamique est l’anglais, puis ensuite, le français et l’espagnol se disputent la seconde place.

L’étude se fonde à la fois sur la présence sur la Toile (médias, dictionnaires) et dans les logiciels. Quatre domaines ont été balayés, la traduction automatique, l’interaction orale, l’analyse textuelle et la disponibilité de ressources dans les langues concernées. Les résultats sont particulièrement alarmants. « La majorité des langues européennes manquent sérieusement de technologies et certaines d’entre elles en sont presque complètement dépourvues. A cet égard, on peut dire que de nombreuses langues ne sont pas encore sûres de leur avenir.». Par ailleurs, « Il y a des différences spectaculaires entre les différentes langues européennes pour ces différentes technologies. » L’écart entre les « grandes » et les « petites » langues ne cesse de croître.

Selon les résultats de l’étude, la survie numérique des 6.000 langues du monde va être très difficile à assurer, surtout que la majorité d’entre elles n’ont pas de corpus écrit. Pour quatre langues européennes, l’islandais, le letton, le lituanien et le maltais, l’urgence est la plus grande. Toutes ces langues sont grignotées par l’anglais, auquel s’ajoute le russe dans les pays Baltes qui comptent une forte minorité russe (42% de la population de la Lettonie).  Pour l’analyse textuelle et les disponibilités de ressource, on retrouve aussi le gaélique. Le croate et le roumain sont dans une situation de péril à peine moins grande.

Publicités

Une Réponse to “21 langues nationales européennes menacées de disparition numérique”

Trackbacks/Pingbacks

  1. 21 langues nationales européennes menacées de disparition ... | Langues, TICE & pédagogie | Scoop.it - décembre 19, 2012

    […] Il n'y a pas que le Breton ou le cornique ! Certaines langues nationales sont aussi très mal loties à l'heure de la socialisation 2.0 Une étude menée ainsi par 60 centres de recherche européens dans 34 pays, au sein du …  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :