Les gays de Nantes aux opposants au mariage homo : fermez-là !

22 Nov

Le samedi 17 novembre, une grosse centaine de milliers de personnes ont défilé ou manifesté dans les rues des grandes villes de France, des personnes qui ont choisi de s’opposer parce-que leur conscience le leur demandait, au projet de loi sur les personnes de même sexe. La Bretagne n’était pas en reste. A Nantes, le rassemblement avait lieu cours Saint Pierre ; le communiqué officiel, proposait « une action familiale et festive » avec de la musique, des chorégraphies, et des interventions d’élus ou de personnalités. Quelque 5000 personnes, ont participé à ce rassemblement ; des chrétiens, bien sur, mais aussi des athées, des juifs, des musulmans, des protestants, et des militants du collectif plus gay sans mariage. Coté opposants, une petite centaine se sont mobilisés, à l’appel du collectif LGBT. Comme souvent dans les manifestations où la liberté d’expression s’exerce à contre courant de la pensée unique, un important dispositif de sécurité a été disposé par la préfecture de police et les organisateurs. A 17h, les manifestants se sont séparés sans incidents, au terme d’une après-midi au bilan très positif.

Mais quel bilan pour 4 heures de manif ? La présence de plusieurs miliers de personnes, des débats, et l’obtention pour nos malheureux élus une clause de conscience leur permettant d’agir selon leurs convictions. Et finalement, non, puisque le gouvernement est revenu sur cette avancée. Les échos dans la grande presse Bretonne ont été assez peu remuants, et la grande manifestation de Notre-Dame des landes n’excuse pas tout. Ouest-France, donne quelques lignes à un journaliste qui s’est débarrassé du sujet en en parlant comme d’une petite kermesse de village, et d’un rassemblement de cathos. Presse-océan, interviewe complaisamment Caroline Fourest qui déclare être venue pour une contre-manifestation « drôle et décalée » sans préciser qu’elle était venue seins nus avec des messages haineux sur la poitrine et qu’elle a aspergé des poussettes avec des enfants a coups d’extincteurs. Enfin, puisque c’est « la liberté d’expression« …

Liberté d’expression que les « Durs à queer »  aiment beaucoup. Ce collectif gay, lesbien, trans et bisexuel basé à Nantes qui milite pour l’égalité des droits invite  ainsi les opposants au mariage homo à se taire « Notre conseil du jour : fermez-la ! Vos états d’âmes ne nous intéressent pas. On veut vos droits, pas votre avis. » Une escalade outrancière dans la violence des arguments, jusqu’à nier tout droit au débat et à la réflexion  sur la question, escamotée par l’écran d’un « progrès social » a priori irréversible, immédiat et très nécessaire. Pourtant la portée du mariage gay dépasse les seuls droits accordés et la seule communauté concernée, puisque le projet de loi par ses conséquences remet en cause les bases du droit de la famille en France et des notions fondamentales comme la filiation ou la portée juridique du mariage.

Louis LECOMTE pour BreizhJournal

 

Addendum

Le député d’Orange (Ligue du Sud) Jacques Bompard, condamne la violence des militantes de Femen, qu’il qualifie de « militantes d’extrême-gauche ». Elles avaient troublé l’ordre de la manifestation anti-mariage gay à Paris le 18 novembre. L’AFP et la « grande presse » ont minimisé le fait que les militantes de FEMEN avaient agressé la manifestation et se sont ingéniés à présenter ladite manif comme un rassemblement de réacs homophobes et dépassés.  Le député condamne la violence des militantes de FEMEN et réaffirme son attachement à la liberté d’expression. « Contrairement à ce qu’affirme Mme Vallaud-Belkacem, porte-parole du gouvernement, les provocations et les appels à la haine émanaient bien des agresseurs et non des manifestants. Jacques Bompard rappelle son attachement à la liberté d’expression et à la liberté de manifester et regrette les propos de Mme Vallaud-Belkacem lorsqu’elle évoque l’interdiction éventuelle des futures manifestations. »

Publicités

Une Réponse to “Les gays de Nantes aux opposants au mariage homo : fermez-là !”

  1. Boutique gay décembre 14, 2012 à 3:27 #

    Dommage que ce soit toujours les cortèges de personnes qui militent pour leur droits qui soient sous haute surveillance, et non ceux des gens qui manisfestent pour les en priver.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :