Doux continue à se redresser et à licencier

1 Déc

Le tribunal de commerce de Quimper a accordé trois mois de plus de redressement judiciaire au groupe familial Breton. C’est moins qu’il n’était attendu, parce que tant la famille propriétaire que les administrateurs judiciaires avaient demandé une prolongation de six mois.  Le volailler va utiliser ce sursis pour apurer son passif et simplifier son organisation.

Le montant total des dettes du groupe Doux est aujourd’hui évalué à 302 millions d’€. Le groupe est actuellement en train de transformer en capital les 140 millions d’€ de créances de la banque Barclays. Le chiffre d’affaires de l’année 2012 est de 535 millions d’€ et Doux serait à l’équilibre si la division produits frais n’aurait pas perdu 20 millions d’€. Maintenant, le groupe « souhaite renforcer ses activités à l’international, renégocier ses contrats avec la grande distribution pour obtenir de meilleurs tarifs afin de rentabiliser les produits élaborés, principalement vendus sous la marque Père Dodu », comme l’expliquent ses délégués syndicaux généraux. Pour cela, il a mis en place un plan triennal d’investissements sur ses usines (35 millions d’€) et table sur 600 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2013.

 

Encore une centaine licenciements prévus

Le groupe Doux va continuer à simplifier son organisation – il est encore constitué à ce jour, malgré la toute récente cession   de Pierre Doux SA, de 21 sociétés différentes. L’usine de coproduits de volaille du groupe Doux à Châteaulin est à vendre, les administrateurs judiciaires du groupe en espèrent près de 10 millions d’€ et n’ont eu pour l’heure que des offres sur 4 à 5 millions d’€. Deux autres sociétés ont aussi été mises en vente.

Actuellement, 1 988 salariés en CDI, et 350 en CDD, travaillent pour Doux. Depuis le début du redressement judiciaire, le groupe volailler a supprimé près de 1.000 emplois en liquidant le pôle frais. De 83 à 113 licenciements sont prévus, notamment en réduisant la voilure du siège social à Châteaulin – Port Launay où travaillent 170 salariés. Les syndicats, CFDT en tête, se sont déjà prononcés contre de nouveaux licenciements.

 

Le groupe Breton Gastronome aux aguets

Les difficultés de Doux ont apporté près de 200 millions d’€ de chiffre d’affaire à ses concurrents, surtout aux plus gros acteurs, capables de mobiliser filières, marchés et éleveurs. Denis Lambert, président du directoire de LDC, estime à 30 millions d’€ le surcroît de chiffre d’affaire lié à la reprise pour 4 millions d’€ des deux sites de Sérent (60 salariés, Morbihan) et de Laval (303 salariés, Mayenne). Glon et Duc qui ont repris ensemble des sites dans le centre de la France (Blancafort, Amilly, Clémont…) auraient gagné 15 millions d’€ pour leurs chiffres d’affaires respectifs.

gastronome02bIl reste 140 millions d’€ de profits supplémentaires libérés par la disparition de Doux Frais du marché, dont une partie notable a été récupérée par la filiale volaille de la Terrena (fusion de deux coopératives agricoles,  la CANA et la CAVAL), le groupe Gastronome, d’Ancenis. Celui-ci a profité en 2001 de la déconfiture du groupe agroalimentaire Bourgoin et en 2008 de la déroute de l’UNICOPA pour devenir le 2e groupe volailler français. Maintenant, il vise la première place, en jouant sur deux tableaux. Il pousse à la roue la baisse des marges des éleveurs de volaille et espère que Doux loupera son plan de redressement et mettra en vente sa pépite d’or, la marque Père Dodu.

Publicités

Une Réponse to “Doux continue à se redresser et à licencier”

Trackbacks/Pingbacks

  1. La grande distribution s’engraisse avec la volaille « Breizh Journal - décembre 23, 2012

    […] d’élevage sans contrepartie. Ainsi, le CIAB et le groupe Gastronome, qui s’apprêtent à tailler à la hache les marges des aviculteurs […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :