Bruxelles hostile à l’indépendance de l’Ecosse

27 Déc

José Manuel Barroso multiplie les interventions ces derniers temps contre l’indépendance de l’Ecosse. Il a dernièrement affirmé que l’adhésion de l’Ecosse à l’UE ne sera en rien automatique, bien qu’une Ecosse indépendante soit « appelée » à y adhérer. La Commission  exige la clarté des institutions et des statuts de l’Ecosse indépendante, mais elle souhaiterait en même temps que le Royaume-Uni demeure « entier ».  Pourquoi ? Parce qu’elle estime que la création de cet Etat risque de « renforcer le phénomène d’une Europe à deux vitesses ». Crainte qui paraît injustifiée : l’Ecosse est – sur le plan économique – un pays d’Europe du Nord qui sera le 6e plus riche d’Europe après son indépendance.

yesscotland3La vraie raison est à chercher ailleurs. Dans un rapport nommé  écrit pour l’European Policy Centre en octobre par Arno Engel et Roderick Parkes, l’on découvre la vérité. Bruxelles essaie d’empêcher l’indépendance de l’Ecosse pour éviter un précédent.  La « balkanisation de l’Europe », ou son éclatement selon les minorités nationales est un phénomène dénoncé par plusieurs états membres disposant de fortes minorités internes : Chypre (Turcs), Grecs (Turcs, Bulgares et Macédoniens), Roumanie, Slovaquie (Hongrois), Espagne (Basques et Catalans). La France, elle aussi concernée joue de son influence discrète.

Cette démarche, formée d’avertissements successifs aux opinions anglaise et écossaise, et de pourparlers tendus avec le gouvernement écossais d’Alex Salmond, deux ans avant le référendum pour l’indépendance prévu en 2014, est envisagée comme un préalable. Si le processus d’indépendance poursuit son cours, l’on ne pourra pas reprocher à Bruxelles de ne pas être intervenue.  D’autant plus que l’indépendance de l’Ecosse – et de la Catalogne – trouve des appuis parmi les jeunes états nations de l’Europe (Etats Baltes, Slovénie), les nations qui ont dû lutter longtemps pour gagner leur liberté (Pologne) et celles qui ont des minorités nationales enclavées dans d’autres pays qui souhaiteraient rejoindre l’Etat de leur peuple (Hongrie, Bulgarie).

Les discussions se concentrent maintenant sur un point plus épineux : le statut de l’Ecosse vis-à-vis de l’UE. En effet, bien que les Ecossais n’aiment pas beaucoup Margaret Thatcher, ce sont les avancées qu’elle a arrachées à l’UE – contribution moindre et aides supérieures – qu’ils prétendent vouloir conserver, au risque de devenir un « nouveau vieux membre » de l’UE et de renforcer des inégalités qui hérissent déjà substantiellement les Etats voisins, dont la France. La Commission essaie d’obtenir de l’Ecosse, par la menace comme par les promesses, qu’elle abandonne les particularités consenties à l’Angleterre et se conforme au processus d’adhésion commun.

Le rapport fait pour l’EPC s’interroge sur la démarche de Bruxelles posée sur la rigidité des règles de l’Union et qui consisterait à « punir » un Etat légitimé par la volonté populaire et par le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. L’EPC estime que la rigidité de Bruxelles prouve sa « faiblesse » et sa peur devant le phénomène des indépendances en Espagne et au Royaume-Uni, et appelle l’UE à « adapter selon les circonstances » les règles tirées de ses traités pour « intégrer au mieux » les nouveaux Etats appelés à naître sur le continent. Car les difficultés subies par l’Ecosse le seront aussi par la Catalogne, dont le peuple est déterminé à former le « next european state » (le prochain état européen), si la position de Bruxelles n’évolue pas.

Advertisements

2 Réponses to “Bruxelles hostile à l’indépendance de l’Ecosse”

  1. larevolutionpacifique décembre 27, 2012 à 9:43 #

    A reblogué ceci sur la révolution pacifique blog libre.

  2. Laors Laloy (Rijsel/Lille, Bro-Flandrez). janvier 11, 2013 à 11:39 #

    « La France, elle aussi concernée joue de son influence discrète. » Tiens donc ! Etonnant, non ?…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :