La fugueuse du Puy-en-Velay serait bien à Notre-Dame des Landes

29 Déc

Exclusif. Depuis le 4 décembre, Camille Lauran et Geneviève Euvrard, deux lycéennes du Puy-en-Velay, ont fugué, peut-être pour rejoindre la ZAD de Notre-Dame des Landes et participer à l’opposition à la construction de l’aéroport. Nous venons de recevoir un témoignage exclusif qui prouverait la présence récente de Camille sur la ZAD.

« Elle est rasée sur les côtés de la tête et elle a les cheveux verts sur le dessus ainsi qu’une mèche verte devant (facile de la reconnaître)comparer avec sa photo d’avis de recherche et la nana sur la ZAD et vous verrez que c’est la même ».

20611_378131638943500_535140273_nUn appel à témoins a été lancé, via internet et Facebook. Comme dans tout appel à témoins de ce genre, les témoignages affluent et lancent les forces de l’ordre sur des pistes contradictoires. Ainsi, ces deux derniers jours, les deux jeunes filles auraient été vues en Suisse, à la gare de Toulouse ou encore à Nantes. Une chose est sûre : elles appartenaient à la mouvance anarchiste, d’après Jacques Louvier, procureur de la République de Puy-en-Velay, qui privilégie toujours la piste de Notre-Dame des Landes. Un avis de recherche national sera bientôt lancé et pourrait motiver des opérations policières sur la ZAD pour retrouver la jeune fille; cette disparition pourrait même fournir un prétexte opportun pour une intervention policière médiatiquement vendable à l’opinion. Dorian Piette, juriste en droit de l’environnement qui intervient auprès de l’ACIPA, estime que « c’est effectivement un bon prétexte, mais que toute intervention de policiers sur la ZAD créerait beaucoup de désordres, même avec un tel motif« . Le témoignage que nous avons reçu se recoupe avec d’autres qui nous ont été transmis.

Avant leur départ, les deux jeunes filles s’étaient confiées à leurs amis qu’elles pensaient rejoindre Notre-Dame des Landes pour participer à la lutte. Puis elles ont pris un convoiturage du Puy-en-Velay à Toulouse, d’où elles ont posté une lettre pour rassurer leurs proches, et de là ont rejoint un groupe qui remontait vers la ZAD. La mère d’une des jeunes filles est venue sur la ZAD mi-décembre, où elle ne l’a pas trouvée mais a diffusé abondamment son signalement et les photos de l’avis de recherche. C’est sur l’une de ces photos que se fonde le témoignage que nous avons reçu. Le procureur de la République du Puy en Velay, Jacques Louvier, a déclaré que les enquêteurs avaient établi que la jeune fille avait par ailleurs appelé depuis un poste de téléphone de Notre-Dame des Landes pour joindre ses parents.

L’ACIPA ne dénoncera pas sa présence

Dominique Fresneau, de l’ACIPA, nous précise que « l’ACIPA ne condamnera ni ne dénoncera la présence de personne sur la ZAD« . Toutefois, « dans l’hypothèse » où la jeune fille serait présente sur la ZAD, elle « sera invitée à donner de ses nouvelles à ses parents« . Du côté du droit, Dorian Piette balaie les accusations de détournement de mineurs : « l’ACIPA n’a jamais invité toutes les personnes ou tous les mineurs à fuguer pour rejoindre la ZAD et s’opposer à l’aéroport. Ces deux jeunes filles, si elles sont à Notre-Dame des Landes, ont pris leur décision librement et de leur plein gré. S’il y a une autre personne avec elles qui les a entraînées, c’est à elle que la justice et les parents devront, le cas échéant, demander des comptes« .

Camille de retour au Puy-en-Velay, Geneviève est toujours sur la ZAD

De son côté, Michel Lauran, le père de Camille, nous assure ne pas avoir de nouvelles, les enquêteurs étant en train de vérifier toutes les pistes ébauchées par les appels qu’ils ont reçus. Pour sa part, cet artisan-taxi des hauts plateaux de l’Ardèche n’est jamais allé sur la ZAD, mais se dit prêt à « renverser les montagnes » pour retrouver sa fille. « Si personne parmi la police ne veut aller l’y chercher, moi, j’irai« .

C’est justement ce qu’il a fait samedi soir vers 20h15, en récupérant Camille dans des conditions qu’il dit « rock’n roll » à Notre-Dame des Landes; Camille, rentrée au Puy en Velay, a été entendue dimanche après-midi par les enquêteurs. En revanche, il récuse les rumeurs de coups qu’il aurait échangé avec certains opposants dans le « bourbier » du site. « Je m’expliquerai quand on aura récupéré Geneviève« , nous confie Michel Lauran. La jeune fille de 16 ans a appelé sa mère hier et elles ont parlé quelques minutes; Geneviève souhaite rester pour l’instant sur la ZAD de Notre-Dame des Landes.

Publicités

8 Réponses to “La fugueuse du Puy-en-Velay serait bien à Notre-Dame des Landes”

  1. vertdo décembre 29, 2012 à 1:01 #

    des » Camilles » , y’en a plein sur la ZAD !

    • Euvrard décembre 30, 2012 à 12:30 #

      Et des Geneviève de 16 ans, c’est + rare, non?

  2. larevolutionpacifique décembre 29, 2012 à 2:37 #

    A reblogué ceci sur la révolution pacifique blog libre.

    • Camille décembre 30, 2012 à 12:37 #

      L’esprit bien pensant s’empare de la ZAD. On « invite » des individus qui enfin s’émancipaient à « appeler leurs parents », parents qui sont peut-être la cause de leur fugue … Si ces jeunes filles voulaient rester sur la ZAD, de quel droit organise-t-on des groupes pour les rechercher, de quel droit ce mec les balance-t-il à Breizh Journal?

      Et puis « ça servirait de prétexte à une intervention policière » … Je ne sais pas si cet argument doit me faire rire ou me donner envie de gerber. Une intervention policière, ils ont pas besoin de prétexte s’ils veulent en mener. Et quel que soit le « motif » de cette intervention, nous saurons y répondre. Qu’ils y viennent !

      Attention, la ZAD perd de sa verve insurectionnaliste pour devenir un repaire de planqués hippies bien pensants de gôche …

      Une autre Camille …

      • vertdo décembre 30, 2012 à 9:29 #

        vous êtes au courant que ce sont des mineures ? il ne s’agit pas de « balancer » , juste le droit qui impose de les informer qu’elle doivent informer où elle sont . Ne tombez pas dans la parano . Si, ils ont besoin d’un prétexte car leur commission de dialogue les gêne un tant soit peu . Essayez d’être plus intelligent qu’eux !( ça doit pas être difficile vu leur bêtise du 16 octobre ) quant à la « verve insurrectionnaliste » , vous vous la jouez pas un peu ?

        un opposant écolo .

Trackbacks/Pingbacks

  1. La fugueuse du Puy-en-Velay serait bien à Notre-Dame des Landes | # Uzac chien indigné | Scoop.it - décembre 29, 2012

    […] Exclusif. Depuis le 4 décembre, Camille Lauran et Geneviève Euvrard, deux lycéennes du Puy-en-Velay, ont fugué, peut-être pour rejoindre la ZAD de Notre-Dame des Landes et participer à l’opposition…  […]

  2. Camille et Geneviève | comite08notredamedeslandes - décembre 31, 2012

    […] https://breizhjournal.wordpress.com/2012/12/29/la-fugueuse-du-puy-en-velay-serait-bien-a-notre-dame-d… […]

  3. Camille et Geneviève : trois questions pour une fugue à NDDL « Breizh Journal - janvier 2, 2013

    […] difficile récupération samedi dernier de Camille Lauran, l’adolescente qui a fugué du Puy-en-Velay (Haute-Loire) pour venir à Notre-Dame des Landes […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :