Notre-Dame des Landes : l’unité de l’UMP pour l’aéroport se fissure

6 Fév

Jusqu’alors, le projet d’aéroport était soutenu par les instances nationales PCF, du PS et de l’UMP. Pour les deux premiers partis, de gauche, des élus locaux qui en dépendaient s’étaient élevés contre le projet, voire de simples militants socialistes. Au Front de Gauche, la schizophrénie régnait, entre un PCF très favorable et un Parti de Gauche mélenchoniste très  opposé. Une lutte en coulisses qui avait vu certaines sections PCF de l’Ouest de la France se positionner contre l’aéroport.

Et seule l’UMP – très occupée il est vrai par ses divisions internes  restait, tant localement que nationalement, attachée au projet d’aéroport, qu’elle soutenait sans faille. Ce temps est désormais révolu. L’on nous transmet en effet une position du maire de la Chevrolière et vice-président de la Communauté de Communes de Grandlieu, M. Johann Boblin, membre de l’UMP. Cette position, reprise sur le site départemental de l’UMP, n’a pas été officiellement désavouée par la fédération départementale du parti.

johann-boblinCette position dénonce un grand projet devenu une « illusion », notamment pour la partie de Loire-Atlantique située au sud de la Loire, et relaie les inquiétudes des élus et entreprises de Vendée qui demandent un nouveau franchissement de Loire. M. Boblin vise plus à communiquer sur des attentes qu’à s’opposer frontalement au projet. Mais en dénonçant son « impréparation » et le fait qu’il soit mené par un « gouvernement aussi hostile aux entreprises, aux capitaux, à la réussite et au travail », il franchit le premier pas – que l’UMP n’avait pas encore osé faire, bien que des militants le pensaient tout bas, et parfois plus haut – vers une opposition institutionnelle et politique à l’aéroport. Projet dont l’UMP porte aussi une part de la paternité et des responsabilités que l’ex-premier parti de la droite est finalement heureux de transmettre aux socialistes.

La patate chaude, la voici, à peine esquissée : « Comment rester attractif avec l’obligation couteuse des procédures ? avec l’exigence de toutes les études d’impact ? les fouilles archéologiques ? les dossiers loi sur l’eau ? ». Dans ces légères paroles est mis en balance l’environnement avec l’attrait économique. La politique durable avec la croissance d’un temps. Ces procèdures sont coûteuses. Elles le sont d’autant plus qu’elles se font sur le tas, dans l’urgence, et alors même que l’on sait depuis 2009 et le Grenelle de l’Environnement, lui-même impulsé par la rénovation de la directive-cadre européenne sur l’eau fin 2008, que le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal.

La position de Johann BOBLIN

Aéroport Notre Dame des Landes : de l’espoir aux doutes !

L’ambition d’un aéroport du Grand Ouest est stratégique pour désenclaver cette grande région de France et accompagner son développement économique et démographique. Il peut être un moteur précieux pour dynamiser l’emploi et mettre nos entreprises en réseau avec les grands bassins économiques mondiaux. Il règlerait a priori les questions actuelles de sécurité et de nuisances sonores.

Mais, ce projet porteur d’espoir économique et social ne devient-il pas une illusion ?

En effet, dans un contexte de finances publiques exsangues et d’économie foncière des territoires, le coût d’un tel projet ne se justifie que s’il est générateur en retombées économiques futures et en emplois.

Mais, comment cette grande plateforme aérienne peut elle fonctionner sans infrastructures routières et ferroviaires dignes ? sans franchissements de Loire supplémentaires ? sans axes majeurs de communication vers le Sud Loire et la Vendée ? sans rénovation complète de l’axe Nantes-Rennes ? et avec un périphérique totalement saturé ?

Les priorités régionales et départementales sont ailleurs, et leurs budgets infrastructures et routes ne laissent aucune chance à la réussite de cette ambition de l’Ouest.

Comment les entreprises pourraient se développer et de nouvelles s’implanter en France , en particulier dans l’Ouest, avec un gouvernement aussi hostile aux entreprises, aux capitaux, à la réussite et au travail ?

Notre pays souffrait d’un manque de compétitivité, il est touché maintenant dans son attractivité avec une hostilité publique assumée et des politiques fiscales décourageantes.

Comment accompagner les retombées économiques de cet aéroport avec une règlementation tatillonne pour créer ou étendre un parc d’activités ? pour implanter ou agrandir une entreprise ? Comment rester attractif avec l’obligation couteuse des procédures ? avec l’exigence de toutes les études d’impact ? les fouilles archéologiques ? les dossiers loi sur l’eau ?

Pour implanter des entreprises, il faut aménager le territoire avec un soutien résolu des administrations compétentes, dont le seul objectif serait l’emploi. Il faut une révolution culturelle française, faisant de l’entreprise et du travail des valeurs nationales.

Comment mettre en réseau toutes ces entreprises avec le reste du monde et comment leur permettre de bénéficier des nouvelles technologies sans aménagement numérique ? sans fibre optique ?

Oui, l’aéroport Notre Dame des Landes pourrait (aurait pu) être un moteur pour l’Ouest et ses habitants. Mais, à force d’impréparation, de non aménagement du territoire et maintenant de caisses vides, ce futur grand aéroport de l’Ouest n’est il déjà plus que le simple nouvel aéroport de Nantes ?

Quel dommage !

Johann BOBLIN, Maire de La Chevrolière

Publicités

5 Réponses to “Notre-Dame des Landes : l’unité de l’UMP pour l’aéroport se fissure”

  1. vertdo février 6, 2013 à 7:57 #

    oui, bof , facile pour un type de droite de tacler un projet porté par un premier ministre de « gauche » …… faut être naïf pour oublier la politique …..

  2. Mamm Gozh février 6, 2013 à 9:57 #

    En attendant, le magazine du CG44 et Nantes Passion sont farouchement pour, côté PS…

    A galon

  3. blackmetalnow février 6, 2013 à 10:57 #

    SUrtout signé et décrété par Droite !

  4. dumont février 8, 2013 à 3:58 #

    Nous sommes à un moment charnière de notre Histoire, où les Multinationales et le néo-libéralisme, condamnent cette planète et cette humanité à une mort par asphyxie et pollution et par la guerre! Déclarons-leurs une vraie guerre, seul moyen d’avoir un avenir!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Notre-Dame des Landes : l’unité de l’UMP pour l’aéroport se fissure | ACIPA | Scoop.it - février 7, 2013

    […] Jusqu’alors, le projet d’aéroport était soutenu par les instances nationales PCF, du PS et de l’UMP. Pour les deux premiers partis, de gauche, des élus locaux qui en dépendaient s’étaient élevés co…  […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :