Saint-Nazaire : que cache la requalification des noms de quartiers ?

7 Fév

Ces derniers jours, des panneaux de signalisation poussent un peu partout à Saint-Nazaire, une opération que certains élus et journalistes ont appelé allègrement « requalification des noms de quartiers ». Faisant naître alors des inquiétudes parmi bon nombre de nazairiens.

En effet, ceux-ci se souviennent que, ces dernières décennies, des appellations de voies et de hameaux par trop bretonnes ont été soit écartées au profit d’appellations françaises concurrentes, soit simplement remplacées. Ainsi, des voix s’élèvent pour s’inquièter du sort de dénominations telles que Kerlédé, Trélan et Ker Avel.

Voilà des panneaux à requalifier assurément !

Voilà des panneaux à requalifier assurément !

Joint par BreizhJournal, le service des voiries et espace public de la municipalité du premier port de Bretagne balaie ces inquiétudes. « Il s’agit seulement », nous explique-t-on, « de remplacer une signalétique qui se trouve maintenant dépassée, puisque le bus à haut niveau de service Hélyce a été mis en service ». D’autre part, des rues, squares et places sont créées chaque année à Saint-Nazaire et servent de terrain d’accueil aux dénominations politiques décernées par la municipalité. Par exemple, celle-ci voulait donner le nom d’Anna Politkovskaïa à une rue. « Trop compliqué », répondit la commission toponymie, qui estimait que le nom de la rue allait être difficile à retenir pour les habitants et peu pratique. Par conséquent, ce nom fut donné à une place, où il n’y a pas d’adresses postales à modifier. Il y a encore des noms d’usage, tels que le boulevard de l’Atlantique ou le « parking Cœur de ville » qui sont officialisés en conseil municipal et pour lesquels il faut établir des panneaux routiers. Soit plein de bonnes raisons de faire une campagne hivernale de plantation de panneaux nouveaux.

Publicités

3 Réponses to “Saint-Nazaire : que cache la requalification des noms de quartiers ?”

  1. hervé, saint-nazaire février 8, 2013 à 8:55 #

    l’exemple que vous donnez en photo est mal choisi car ce genre de panneaux datant parfois d’avant guerre sont presque des « monuments historiques ». Je pense par exemple au panneau quand on arrive à la baule avec le « Loire Inférieure  » au dessus . faut il les requalifier ?
    moi je pense que ce sont presque du mobilier qu’on devrait protéger.

    Pour revenir à st nazaire . Il faudra suivre exactement ce qui a été fait .
    on se souvient tous de la folie d’il y a quelques années (2ans ?) quand la mairie a fait enlever tous les panneaux d’entrée et de sortie des deux quartiers « L’Immaculée  » et « Saint-Marc ». aujourd’hui c’est toujours en l’état . Saint-Nazaire marque son territoire pour dire « ici c’est chez nous » ok . on a bien noté . mais en quoi des panneaux « L’immaculée – commune de saint-nazaire » genaient ?

    A Guérande on n’est pas aussi sectaire.
    A saint-nazaire c’est la jacobinie communale au pouvoir.

    • Maryvonne février 10, 2013 à 12:44 #

      À Hervé, oui ces panneaux sont vieux, mais s’ils ne sont pas protégés comme monuments historiques, je ne sais, ils sont HISTORIQUES. Il y a le site riche (histoire, fabrication…) de Philippe de Priester qui recense les panneaux Michelin en béton à l’aide des photos qu’on lui envoie : http://www.panneauxenbeton.fr/ .
      Pour une bonne doc dans la légende de la photo, il est recommandé de préciser la date de la photo, le nom ville ou village où il se trouve, l’adresse quand il est dans une rue, et de photographier aussi en macro les indications de n°, date qui sont peintes dans un ou deux coins devant ou derrière.
      Y participer avec nos photos c’est contribuer à l’inventaire du « petit patrimoine ».
      Son contact étant muet, le voici phildpr@gmail.com
      Voir un article qui explique un sauvetage : http://www.agencebretagnepresse.com/fetch.php?id=18939 Merci de votre attention.
      J’ai eu un très intéressant échange de courriels à ce sujet. Si je peux avoir votre adresse par Breizh Journal, je vous l’enverrai.

  2. JIPE 44 février 9, 2013 à 2:16 #

    il existe un quartier à Saint-Naz où il y a des noms de rue plutôt révolutionnaires comme rue Jean-Paul MARAT ! Danton et autre Robespierre … il manque le Dr Guillotin … dommage ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :