L’ACIPA et Bretagne Réunie mettent en échec la propagande des Pays de Loire à Saint-Nicolas de Redon

5 Avr
Déchirage symbolique d'une bannière des Pays de Loire

Déchirage symbolique d’une bannière des Pays de Loire

La manifestation organisée par le comité local du Pays de Redon de Bretagne Réunie a réuni en soirée près d’une centaine de personnes jeudi 4 avril 2013 à Saint-Nicolas-de-Redon, auprès de l’espace Pierre Etaillard, à partir de 18h30. L’ACIPA et des agriculteurs des collectifs COPAIN44 et COPAIN56 se sont joints à la manifestation avec six tracteurs, pour faire un « comité d’accueil » à Jacques Auxiette dont la venue était annoncée.Ainsi s’est formée une convergence des luttes des opposants à l’aéroport et des militants Bretons. En effet, les principaux porteurs du projet d’aéroport que sont la région Pays de Loire, avec Jacques Auxiette en tête et la municipalité nantaise avec son ex-maire Jean-Marc Ayrault sont aussi les premiers ennemis de la Bretagne. Les membres du comité local redonnais de soutien à la lutte contre l’aéroport ne se sont pas laissés tromper et ne cachent pas leur soutien à la réunion de la Bretagne historique.

Cela faisait plusieurs semaines que les services de propagande de la région « Pays de Loire » distribuaient des tracts et des affiches à Redon et aux alentours pour un « atelier du futur » aux faux-airs de débat participatif à sens unique. Des prospectus ont ainsi été distribués jusque dans les boîtes aux lettres des Redonnais et sous leurs Halles… la région des Pays de Loire a ainsi démontré l’artificialité de ses frontières que ses services se sont avérés incapables de respecter bien qu’ils les imposent à la population de Loire-Atlantique. Tant qu’à faire, pour maximiser les chances que les citoyens de Redon soient au courant du « débat« , une affiche faisant ouvertement la propagande des Pays de Loire a été placardée à l’office de tourisme de Redon, dont la structure perçoit – du fait de l’ancrage de la communauté de communes du Pays de Redon en Loire-Atlantique – des subventions des Pays de Loire.

Un rassemblement pour répondre à une provocation des Pays de Loire

Militants Bretons et opposants à l'aéroport côte à côte contre la propagande des Pays de Loire

Militants Bretons et opposants à l’aéroport côte à côte contre la propagande des Pays de Loire

Le débat annoncé avait pour titre provocateur: « Construire ensemble les Pays de la Loire en 2040 », pour « construire collectivement l’idée d’un avenir désirable et trouver les moyens de l’atteindre ensemble ». Comme le montre la pratique, les Pays de Loire ont l’intention d’atteindre cet avenir désirable – seulement de leurs dirigeants – sans consulter les citoyens, en spoliant les paysans, en détournant le patrimoine commun des Bretons et en mettant en péril les richesses naturelles de la Loire-Atlantique. Curieuse méthode ! Les organisateurs de cette farce démocratique n’ont pas été déçus. Tout au plus dix personnes ! En comptant le service de sécurité, le vice-président de cette région Christophe Clergeau, qui remplaçait Jacques Auxiette, et le maire de Saint-Nicolas-de-Redon, également président de la communauté de communes du Pays de Redon, hôte bien malgré lui de ce flop de com’. Dans les jours précédents, en effet, des citoyens des communes du pays de Redon ont arraché la plupart des affiches qui annonçaient la réunion, marquant clairement leur désaccord avec le vol de leur Histoire et de leur identité par les Pays de Loire.Dans un premier temps, Emile Granville s’est exprimé au nom du comité local redonnais de Bretagne Réunie, rappelant que le Pays de Redon s’est clairement déclaré pour la réunification politique et administrative de la Bretagne. Un vœu pour la réunification a été voté en 2009 par la communauté de communes du Pays de Redon qui, avec les communes de Saint-Nicolas-de-Redon, Conquereuil, Massérac, Conquereuil, compte des grandes communes de Loire-Atlantique comme Avessac, Fégréac, Guémené-Penfao, et Plessé. Jean-François Le Bihan, président de Bretagne Réunie a dénoncé le blocage actuel du gouvernement sur tout processus démocratique de réunification. Alan Ar Gall, au nom de la fédération Kevre Breizh, a apporté le soutien des acteurs culturels de Bretagne. Paul Loret du comité local de Nantes a lui insisté sur la dimension économique de la réunification. Etaient présents de nombreux citoyens membres des comités locaux de Bretagne Réunie à Rennes, dans le pays de Lorient, du Sillon de Bretagne, de Nantes ou de Saint-Nazaire.

Le forum annulé faute de citoyens intéressés

Le vice-président des Pays de Loire Christophe Clergeau n'est visiblement pas très emballé par l'expression citoyenne

Le vice-président des Pays de Loire Christophe Clergeau n’est visiblement pas très emballé par l’expression citoyenne

Puis la parole a été libre au micro où chacun a pu faire valoir son opinion, notamment les agriculteurs spoliés du projet de Notre-Dame-des-Landes. Trois femmes – dont deux opposantes à l’aéroport – se sont notamment exprimées. Jusqu’au moment où – à force de crier « Clergeau, le débat c’est dehors et pas dedans où il n’y a personne » – et puisque le vrai débat démocratique était à l’extérieur de la salle, le vice-président Christophe Clergeau et le maire de Saint-Nicolas-de-Redon Jean-Louis Fougères, sont sortis sur le parvis du théâtre pour annoncer que le forum était annulé – faute de participants intéressés. A la question posée par Emile Granville, le vice-président a confirmé le désaccord de la région « Pays de Loire » d’une consultation spécifique de la population de Loire-Atlantique sur la réunification ; par ailleurs il a affirmé avec mépris que les manifestants n’avaient « pas une attitude constructive » et qu’il avait une « toute autre idée de l’aménagement du territoire, aux antipodes de ce genre de manifestation », c’est-à-dire de l’expression citoyenne. Si bien qu’avoir un point de vue différent de la « région » Pays de Loire n’est pas, de son point de vue, constructif.

Une manifestation sans débordements

Un des tracteurs du collectif paysan contre l'aéroport COPAIN44

Un des tracteurs du collectif paysan contre l’aéroport COPAIN44

Ce soir, Saint-Nicolas de Redon ressemblait un peu à Notre-Dame des Landes : en effet, cinq fourgons de gardes-mobiles étaient garés dans la rue adjacente à la salle polyvalente, qui est restée parfaitement vide de participants. Les gendarmes locaux étaient aussi présents, dans une ambiance bon enfant. Il n’y a pas eu de heurts ni de débordement. Symboliquement, une bannière des Pays de Loire a été détruite au cours de la manifestation. Une réunion semblable est prévue lundi prochain (8 avril) de 19 h à 21h30 par la région des Pays de Loire au cœur du pays de Retz à Saint-Philbert de Grandlieu, salle des Marais, allée des Chevrets. Une autre est prévue dans le premier port de Bretagne, Saint-Nazaire, le 13 mai de 19 à 21h30 salle Jacques Brel, avenue de Saint-Hubert, et une dernière le mardi 21 mars 2013 à Nort à l’espace Cap Nort sur la route d’Héric. Gageons que ce seront autant d’occasions de faire triompher la démocratie sur la propagande de la région Pays de Loire.

Vidéo de la manifestation réalisée par Yves Priou

 

Publicités

8 Réponses to “L’ACIPA et Bretagne Réunie mettent en échec la propagande des Pays de Loire à Saint-Nicolas de Redon”

  1. Alain FRANCOIS avril 5, 2013 à 1:05 #

    seul commentaire: triste, triste, triste …

  2. André Corlay avril 5, 2013 à 3:55 #

    Monsieur Clergeau ne pouvait évidemment citer les « actes citoyens » par lesquels la Bretagne avait été demantelée sous Debré et Guichard, à l’image de la Bretagne de 1941 retrouvée dans les archives de la famille de ce dernier (cf. wikipedia Guichard Darlan), et ce, pour 2 raisons :
    1) il n’y a jamais eu de consultation de population ou d’élus, simplement de vives et vaines protestations de ces derniers contre leur viol qui se perpétue 40 après, quel que soit le parti hexagonal au pouvoir
    2) lui-même n’avait sans doute pas atteint le stade du collège à l’époque des faits, et « Maman » était là pour l’empêcher de sortir du droit chemin des premiers de la classe vers l’intérêt personnel et le mépris des masses …

  3. M. de PONTCALLEC avril 6, 2013 à 7:08 #

    Quel ignorant ce CLERGEAU, fils à maman ! Et dire qu’il touche des indemnités d’élu !!

  4. M. de PONTCALLEC avril 6, 2013 à 7:30 #

    PAROLES DE BOLO, premier adjoint à la Mairie de Nantes ! :
    — Je laisserai aux historiens le débat sans fin sur la date de la séparation réelle ou supposée (ont-elles jamais été réunies ?) des communes ou pays qui forment aujourd’hui la Loire-Atlantique d’avec la Bretagne administrative (pour autant que ce terme recouvre le moindre sens historique ou culturel).

    NO NEED TO COMMENT THIS SHIT !

  5. M. de PONTCALLEC avril 6, 2013 à 8:43 #

    La Région Pays de Loire porte plainte ! J’étais parmi les manifestants et peut affirmer que
    qu’un très faible nombre de personnes se sont présentées à l’entrée de la salle, qui n’était absolument pas bloquée. Les deux agents de sécurité postés, doivent pouvoir en témoigner. Ce fut un fiasco total de la propagande ligérienne. Le conseiller régional Christophe CLERGEAU ne dit pas la vérité. C’est un moyen pour lui de se faire valoir auprès de ses complices de la désinformation organisée.

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’ACIPA et Bretagne Réunie mettent en échec la propagande des Pays de Loire à Saint-Nicolas de Redon | FNAUT Pays de la Loire | Scoop.it - avril 5, 2013

    […] La manifestation organisée par le comité local du Pays de Redon de Bretagne Réunie a réuni en soirée près d'une centaine de personnes jeudi 4 avril 2013 à Saint-Nicolas-de-Redon, auprès de l’espace…  […]

  2. L’ACIPA et Bretagne Réunie mettent en échec la propagande des Pays de Loire à Saint-Nicolas de Redon | ACIPA | Scoop.it - avril 8, 2013

    […] La manifestation organisée par le comité local du Pays de Redon de Bretagne Réunie a réuni en soirée près d'une centaine de personnes jeudi 4 avril 2013 à Saint-Nicolas-de-Redon, auprès de l’espace…  […]

  3. Bretagne Réunie fait échec à la propagande des Pays de Loire en Pays de Retz | Breizh Journal - avril 9, 2013

    […] saints ne sont guère cléments pour la propagande des Pays de Loire. Après Saint-Nicolas de Redon, Saint-Philbert de Grandlieu (et bientôt Saint-Nazaire?)  : un second débat sur les Pays de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :