La Bretagne a maintenant une Constitution

6 Avr
L'évolution des Bretons

L’évolution des Bretons

« La Bretagne n’a pas de papiers / Elle n’existe que si à chaque génération /Des hommes se reconnaissent bretons ». Maintenant, si, elle a un papier. D’importance. Rien de moins qu’un projet de Constitution. Ecrite par un homme. Un expatrié – pour faire mentir tous ceux qui, au sein de l’Emsav  croient qu’ils ne contribuent plus à l’effort de renaissance de la Bretagne.

Cette Constitution se nourrit à la sève du fédéralisme et de la démocratie. Elle veut faire de la Bretagne une fédération formée de ses neuf pays (et diocèses) historiques, eux même divisés en districts, communes et cantons. Un cadre : l’Union européenne. Une monnaie – complémentaire et solidaire – le lur. Une banque publique, une cour des comptes, une armée, une police – la Polis – un gouvernement fédéral collégial et une fête nationale le 19 mai. Entre autres. A la fois Constitution, code civil et des peines, code général des institutions publiques, ses 132 articles groupés en 25 titres, que vous pourrez télécharger au bas de l’article, offrent à la Bretagne un vivier d’idées nouvelles pour ses luttes et son renouveau.

L’auteur – Lionel Guillory – est fonctionnaire territorial dans la région lyonnaise, il a trente ans et est bientôt père. Ce Breton originaire de Pontivy a écrit son projet de Constitution seul, « en 5 ou 6 semaines à la fin de l’année 2012 ». Nourrie de fédéralisme et d’aspiration européenne, sa Constitution s’inspire du code civil français – l’inspiration est transparente dans l’article 34 – mais aussi « de la Constitution Suisse en grande partie, elle permet aux pays de Bretagne d’avoir une plus grande autonomie en matière linguistique comme par exemple en reconnaissant le Gallo ». Sa Constitution a pour but de « donner des droits spécifiques aux bretonnes et bretons, et de doter la Bretagne d’un régime parlementaire propre et spécifique à la Bretagne ». Lionel Guillory a fondé une association, qui est aussi un parti politique, l’Union Fédérale de la Bretagne,  dont le but est d’élaborer des institutions propres à la Bretagne. Il est aussi membre de plusieurs groupes de réflexion, notamment Bretagne Prospective, et l’Institut Culturel de Bretagne ; il envisage « éventuellement » de se porter candidat aux européennes de 2014.Projet de Constitution pour la Bretagne

Publicités

2 Réponses to “La Bretagne a maintenant une Constitution”

  1. Jean-Loup LE CUFF avril 10, 2013 à 12:02 #

    Nous ne cautionnons pas cette étrange constitution aux relents français, rédigée par un seul homme…

    Jean-Loup le Cuff (KAD)

Trackbacks/Pingbacks

  1. Nationalisme Breton : à quoi sert vraiment Kelc’h an Dael ? | Breizh Journal - avril 12, 2013

    […] C’est arrivé pourtant ces derniers jours. Souvenez-vous, nous publions dernièrement une Constitution Bretonne  rédigée de toutes pièces par un expatrié sis dans la région lyonnaise. Celui-ci s’était […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :