L’ancien presbytère de Blain est par terre

21 Avr
Ancien presbytère de Blain fin 2012

Ancien presbytère de Blain fin 2012

C’est plié. Ou plutôt à demi cassé. La mairie gauche plurielle de Blain (PS-EELV-Front de Gauche) sera dans les temps pour inaugurer le 8 mai un square en lieu et place de l’ancien presbytère, un bâtiment construit en 1869 par Jean-Baptiste Buron qui était aussi l’un des architectes du passage Pommeraye, et dont une association locale de protection du patrimoine contestait la destruction.L’Association pour la préservation du patrimoine de la communauté de communes de la région de Blain (ACOPAC) a retracé l’historique du bâtiment et attaqué son permis de démolir au tribunal administratif. Les défenseurs de l’ancien presbytère mettaient en avant le bon état du bâtiment et la possibilité de l’attribuer à d’autres usages qu’à des logements.Le 4 avril, la mairie a débloqué à sa façon un dossier depuis longtemps en suspens et qui devait être tranché par la justice administrative le 12 avril. Elle a déposé un mémoire au tribunal administratif, ce qui a pour effet de repousser de plusieurs semaines le rendu du jugement. Depuis le 4 avril, elle a aussi fait entamer la démolition par l’entreprise Séjourné de Malville. Le bâtiment sera remplacé par un autre – de même emprise et au même endroit – qui abritera plusieurs logements à loyer modéré.

 

« Méthodes mafieuses »

Cave saine et sèche du presbytère - fin 2012

Cave saine et sèche du presbytère – fin 2012

Jacky Flippot, de l’ACOPAC, ne mâche pas ses mots : « Je suis déçu, oui. C’est inadmissible qu’une mairie pousse les feux ainsi et use de méthodes mafieuses pour créer une situation irréversible, sans se soucier de la justice. On parle beaucoup de moralisation aujourd’hui. La moindre des choses, c’est que la mairie attende le jugement. » L’ACOPAC a déposé un référé au début des travaux, afin de les faire arrêter. Elle a été déboutée, et a dépensé 1.700 € en pure perte. Un jugement sur le fond est attendu, mais il est peu probable que la justice condamne la mairie à reconstruire le bâtiment, sain mais assez vétuste et difficile à transformer en logements. La mairie avait déclaré en 2009 vouloir le restaurer pour y mettre les bureaux de la maison de retraite, mais a fait volte-face en 2010 devant le coût des travaux, qu’elle estimait à 1 million d’€.Une gestion des logements publics qui laisse à désirer

presbyt3L’opposition – dont les membres étaient partagés quant à la question de l’ancien presbytère, n’a rien dit sur le passage en force de la mairie, bien que certains de ses membres ont à cœur de dénoncer l’aveuglement et les méthodes « soviétiques » de la majorité, qui selon eux n’est composée que de « rouges », c’est-à-dire de membres du Front de Gauche ou de la CGT. « L’opposition s’en fout complètement », explique Jacky Flippot. Le manque de sens politique de l’opposition est une bénédiction pour la mairie, dont ce n’est pas le premier passage en force – l’affaire de l’aire de jeux de Saint-Emilien en est un autre tout aussi révélateur sur les limites de la démocratie participative à Blain.

Cependant, il y aurait beaucoup à dire sur la gestion des logements qui dépendent de la mairie. L’un d’entre eux – au-dessus de la trésorerie – a été transformé en dépôt d’archives municipales. Un autre, entre l’ancienne mairie et l’ancienne école de Saint-Emilien de Blain, est vide depuis le départ de son dernier occupant, il y a plus de six mois. Plusieurs autres sont vacants dans la « cité » Saint-Laurent, des immeubles proprets de cinq étages entre le centre de Blain et le Canal de Nantes à Brest. Quant à l’ancienne morgue municipale, qui ne servait plus depuis des années, ses 79 m² (« deux pièces sur carrelage, un sanitaire et un grenier ») qui pouvaient être aisément transformés en logement ont été cédés 38.000 € par la mairie par délibération du conseil municipal du 21 février 2013. Autrement dit bradés. Pendant que des Blinois n’arrivent pas à se loger, des logements viables sont cédés par la mairie ou laissés sans occupants. Il n’y a sans doute pas d’urgence pour l’équipe municipale en place. En revanche, ce fut vraiment urgentissime de raser l’ancien presbytère au lieu d’attendre quelques semaines que la justice tranche l’affaire.  Le sens des priorités de la municipalité échappe souvent au commun des mortels.

Advertisements

4 Réponses to “L’ancien presbytère de Blain est par terre”

  1. Renée avril 21, 2013 à 3:09 #

    Utopie ? Je me demande, à la lueur de tels scandales, s’il ne faudrait pas instaurer une sorte de contrôle avant élections du niveau de culture et de sens commun des candidats. C’est à dire d’exiger dans leur « profession de foi » qu’ils répondent à quelques questions, précises mais générales, sur des thèmes d’environnement, de respect du patrimoine, de « développement durable » etc. Ces réponses ayant valeur d’engagement ferme, la population – une sorte de Conseil des sages (comme le Sénat en contrôle de l’Assemblée nationale) – pourrait agir (en justice ? et rapidement ?) s’ils outrepassent, et avant que ce soit trop tard. En ce qui concerne les mairies, cet engagement du maire élu vaudrait pour toutes les décisions du conseil municipal.

  2. michot avril 21, 2013 à 9:57 #

    la gauche , c’est le refus des valeurs .On le voit actuellement.
    Un genre nouveau » comme dit l’internationale

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’ancien presbytère de Blain est par terre | Site de l'Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire - avril 30, 2013

    […] Source et suite de l’article […]

  2. Presbytère et logements municipaux : le maire de Blain s’explique | Breizh Journal - juin 1, 2013

    […] à notre article sur la démolition du presbytère en avril par la mairie de Blain  nous avons rencontré en mai le maire de Blain, Daniel Leroux, pour le questionner sur les divers […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :