Lancement réussi des débats de l’association Une nouvelle dynamique pour Châteaubriant

29 Avr

NDC-CHBTLe matin du samedi 27 avril avait lieu le premier débat mensuel initié par l’association Une nouvelle dynamique pour Châteaubriant, propulsée par le jeune Maxime Lelièvre. Le débat avait lieu dans le bar le Bouchonet, place Charles de Gaulle, et a réuni 25 personnes devant deux intervenants dont l’expérience dans le milieu de l’éducation et de l’enfance est reconnue.

Né le 07/4/1984, Maxime Lelièvre a été l’ancien responsable des Jeunes Centristes et est aujourd’hui membre de l’UDI de Borloo dont il est le responsable dans le Castelbriantais. Il fut candidat de la droite et du centre  aux cantonales à Doulon, à Nantes, en 2011. L’association qui selon lui comptait déjà « une cinquantaine de membres en avril » a aussi distribué des questionnaires assez amples dans les 5000 boîtes aux lettres castelbriantaises ces deux derniers mois, recevant « quatre à cinq réponses chaque semaine » de la part des habitants. Elle vise à « créer le débat », ce qui n’est pas vraiment une habitude dans cette ville dirigée par la famille Hunault depuis 1959, à l’exception des deux mandats de Martine Buron de 1989 à 2001.

En haut lieu, l’initiative agace. Un proche de l’actuel maire, Alain Hunault, commente sans concession : « Alain n’est pas né de la dernière pluie. L’association porte un nom qui ressemble à s’y méprendre à celui d’une liste municipale et il voit dedans une opération-promotion du petit Maxime, pas tant pour son compte que pour lui forcer la main». Ce que l’intéressé dément catégoriquement : « L’association est apolitique et ne vise pas à être un tremplin ou autre chose. Elle propose des idées, des axes de réflexion. Si ces idées ne sont pas reprises par tel ou autre candidat, alors là seulement on prendra, début septembre ou octobre, la décision, ou non, de faire une liste ».

Apolitique ou non, l’association a choisi les intervenants des deux prochains débats – en mai et en juin, l’un sur l’urbanisme – l’aménagement de la place de la Motte étant passablement décrié par la population – et l’autre sur l’économie. Les deux invités ont une même couleur politique bien marquée : Nouveau Centre. Il ne s’agit ni plus ni moins que de Hervé Grélard – qui fut candidat aux législatives à la première circonscription de Loire-Atlantique – et du sénateur-maire de Saint-Sébastien Joël Guerriau, coordinateur de l’UDI en Loire-Atlantique qui plus est.

Coïncidence ? Les deux ont surtout été approchés « avant tout pour leurs compétences », assure Maxime Lelièvre. Hervé Grélard est président de l’ordre des géomètres-experts de France  et Joël Guerriau, passé par le Crédit du Nord, le Crédit Mutuel et la direction de 2005 à 2011 de l’association Finances et pédagogie qui réalise des actions de sensibilisation et de formation, sur le thème de l’argent dans la vie, auprès de tout public, est invité à s’exprimer sur l’économie. Deux débats qui promettent d’être riches d’idées nouvelles pour les habitants de la sous-préfecture de Loire-Atlantique et place-forte maîtresse de la défense Bretonne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :