La police municipale de Loudéac met la Bretagne aux arrêts

10 Mai

La charmante petite ville costarmoricaine de Loudéac dispose d’une police municipale, dont les agents portent fièrement un écusson, dont un lecteur nous envoie l’image. La plupart du temps ceux-ci sont dessinés par des dessinateurs locaux ou des sites spécialisés ad hoc. Mais l’auteur de celui de Loudéac a fait une monumentale gaffe, d’autant plus comique qu’il a sacrifié aux impératifs culturels locaux.

Située à l’extrémité occidentale de la partie de la Bretagne qui parlait gallo – une langue à mi-chemin du breton et du français, Loudéac s’appelle Loudia en gallo et cette forme figure sur les panneaux d’entrée de ville. L’écusson se démarque de ses homologues : il ne porte ni le blason ni la devise de la ville. Une couronne ronde porte en haut la mention  « police municipale » et en bas les deux noms, en gallo et en français de la ville « Loudéac – Loudia » sommés du blason de la ville ; à droite et à gauche elle est complétée par des arcs de cercle bleus et rouges aux lettres RF. Au centre, une hermine aux faux airs de lance SPQR des troupes romaines et marquée du chiffre du département (22) est fichée au beau milieu… d’une Bretagne tronquée, à quatre départements.

C’est malin ! Ainsi, l’auteur inconnu de l’écusson entre dans notre sottisier. Ne serait-ce que pour s’être souvenu du particularisme identitaire local – en sacrifiant à la dénomination en gallo – pour l’oublier complètement dans l’image au centre de l’écusson. Ou comment la police municipale de Loudéac met la Bretagne réunie au cachot. Fermez le ban !

482525_418634821559902_2014832373_n

Publicités

6 Réponses to “La police municipale de Loudéac met la Bretagne aux arrêts”

  1. olivier mai 10, 2013 à 11:05 #

    bonjour, co-concepteur de cet écusson je voudrais simplement réagir a cet article.
    Que la langue ancestrale de loudéac soit le gallo cette ville n’en reste pas moins en région bretagne d’ou l’hermine affublée du département dans lequel se trouve la ville et dont la police municipale depend judiciairement.
    en ce qui concerne le blason de loudeac il se trouve en dessous de la bretagne dessinée je le regrette sans le dep 44; effectivement ca aurait été une idée qui d’un point de vue administratif aurait peut etre posé problème.
    en ce qui concerne les arcs de cercles ils ne sont pas deux mais trois conformement a la reglementation bleu blanc et rouge dans lesquels se trouvent les initiales de la république francaise.
    Pour le triskell planté c’est effectivement une idée basée sur la carte d’asterix mais qui nous permettait de situer loudeac sur une carte de bretagne (administrative et pas historique)
    De monumentale gaffe j’espère qu’il n’en reste plus rien après explications.
    olivier

    • Louis-Benoît GREFFE mai 11, 2013 à 8:36 #

      De la monumentale gaffe il ne restera rien quand dans la prochaine version vous mettrez une carte de la Bretagne complète… elle est beaucoup plus belle et carrément authentique comme cela, à 5 départements !

    • Berhault mai 11, 2013 à 6:14 #

      Bonjour
      Nos esprits sont à ce point formatés par le culte de l’Etat que nous nous créons des interdits et des problèmes lorsqu’il n’y en a aucun. Penser que l’emploi d’une Carte de la bretagne – entière – et non d’une carte B4 aurait pu « poser un problème » me rappelle ceux qui craignent les foudres administratives en utilisant la langue bretonne quand il n’y a aucun interdit.
      Certaines de nos grand mères pensaient même que le téléphone ne pouvait pas fonctionner en Breton.
      À la décharge de notre amical coconcepteur de l’écusson, certains fonctionnaires zélés sont prêts à envoyer en prison le maire de carhaix pour moins que cela en ressuscitant des textes révolutionnaires ..vieux de plusieurs siècles.
      Cependant je vous prie de croire que si on avait employé une carte B5 cela n’aurait pas posé plus de problème que l’image d’un marsupilami ou de la cathédrale de Chartres, s’agissant – il faut le rappeler – de la police municipale et non d!une police « régionale »

  2. CAMARET Pierre mai 10, 2013 à 11:36 #

    C’est vrai qu’elle n’est pas belle , la Bretagne a 4 Departements .Aucun style , aucun esthetisme

  3. Yann Le Bleiz mai 11, 2013 à 1:32 #

    @ Oliver,

    La Gendarmerie possède l’écuisson de l’Etat Breton, et cela ne semble pas poser de problème (même si la Loire-Atlantique porte l’écuisson de Nantes, qui lui est stupidement imposé aux départements non bretons voisin!)

    Si vous inventez les « problèmes » administratifs avant qu’ils arrivent.
    Pas la peine d’évoquer Astérix qui lui donnait des « baffes » à ceux qui touchait à son pays!

    Pour de soit-disant « policiers bretons », c’est une honte de vous conformer cette carte séparationiste!

    (Sans compter que vous confondez Triskell et Hermine… No comment!)

    • olivier mai 11, 2013 à 5:59 #

      @ yann exact désolé pour le lapsus triskell et hermine erreur impardonnable de ma part due à l’heure tardive et aux copier-coller de mise en forme de la réponse !!! mais en relisant bien ma reponse j’en parle au debut sans erreur.
      et pour les problemes administratifs non je ne les inventent pas je les devance c’est tout! demandez au maire de Carhaix ce qu’il peut faire de ses livrets de famille en francais et en breton ! ( au passage merci a madame la garde des sceaux d’avoir enterré notre patrimoine par cette décision)

      @louis-benoit
      prochain tirage avec les 5 departements promis!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :