Joël Guerriau mis sur la sellette par Borloo

15 Oct

Joel_GuerriauConfidentiel. D’après nos sources, le sénateur-maire UDI de Saint-Sébastien sur Loire Joël Guerriau a été appellé ces derniers jours par Jean-Louis Borloo. Celui-ci lui a demandé d’arrêter d’interférer dans la campagne pour l’investiture d’un ou d’une candidate de la droite et du centre à Nantes.  Après avoir renoncé en effet à se présenter à Nantes, Joël Guerriau a néanmoins monopolisé le débat autour de sa personne pendant plusieurs semaines puis a soutenu la candidature de la filloniste Laurence Garnier (UMP), peu connue mais soutenue par de nombreux notables de la droite et du centre, qui ont en commun d’avoir notamment perdu toutes les positions clés que la droite détenait dans le département, et ce en à peine dix ans. Par ailleurs, Joël Guerriau soutiendrait aussi la candidature dissidente d’Hervé Grélard (UDI) et celle du jeune Maxime Lelièvre à Châteaubriant.

Jean-Louis Borloo a aussi demandé à Joël Guerriau de se concentrer sur sa commune, où il se représente aux municipales. A l’origine, c’était son premier adjoint qui devait se présenter, mais son manque de carrure politique n’a pas séduit les sébastiennais. Cependant, même dans un contexte de mécontentement général contre la politique de la gauche de gouvernement, Joël Guerriau lasse les sébastiennais et ses aventures nantaises (ira, ira pas) énervent. Or, s’il perd la commune, ce qui paraît de plus en plus possible, il ne sera pas réélu sénateur et cela marquera la fin de sa carrière politique.

Publicités

Une Réponse to “Joël Guerriau mis sur la sellette par Borloo”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Bagarre entre Laurence Garnier et Marie-Anne Montchamp à Nantes - octobre 15, 2013

    […] Mais, plus que les considérations liées aux deux femmes, ce sont des considérations bien plus éloignées de Nantes qui pèseront sur la décision finale. Les soutiens de Laurence Garnier ont en effet deux défauts majeurs. D’une part, tant au centre (Guerriau) qu’à droite (Pinte, Augereau…), ils ont perdu presque toutes leurs positions clés qu’ils détenaient en à peine dix ans et ne sont pas sûrs de garder celles qu’il leur reste. Par ailleurs, les interférences multiples de Joël Guerriau dans les campagnes des municipales de Nantes et de Châteaubriant – ce qui motive d’ailleurs en partie l’entrée de Michel Hunault dans la bataille aux côtés de Marie-Anne Montchamp – ne lassent pas seulement ses électeurs sébastiennais, mais aussi la direction de l’UDI, et ce, au plus haut niveau. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :