Voici la carte des portiques écotaxe en Bretagne

4 Nov

La Bretagne historique compte vingt portiques de l’écotaxe, dont seuls quatorze sont encore intacts. Parmi eux, un a été démonté par les services de l’Etat après que des affrontements très durs ont eu lieu devant lui : c’est celui de Pont de Buis. Quatre ont été complètement détruits, à Guiclan, Melgven, Saint-Allouestre et Lanrodec. Un a vu ses capteurs mis hors-service à Montauban.

Nous en publions la carte, plus complète que celle qui est parue ailleurs puisqu’elle englobe la Bretagne historique, y compris la Loire-Atlantique, grande oubliée de l’histoire puisqu’elle ne bénéficie pas de la décote de 50% que le gouvernement réservait à la région administrative ; les camions traversant le pays Nantais paieront donc la taxe plein pot (d’échappement) si elle est mise en place. L’une des pistes du gouvernement pour ne surtout pas abandonner l’écotaxe et ne pas payer 800 millions d’euros de dédit – une somme négociée dans des conditions quelque peu opaques en 2010, sous Sarkozy et Borloo – est d’ailleurs d’accentuer la décote dont bénéficierait la Bretagne…administrative, ce qui veut dire que l’effet de seuil sera d’autant plus important pour les transporteurs de Loire-Atlantique.

La densité des portiques est assez exceptionnelle, surtout en Ille-et-Vilaine où il y a six portiques. Il existe d’autres départements français où les portiques sont nombreux, comme en Gironde où il y a aussi six portiques ; d’autres, comme le Maine-et-Loire, n’ont qu’un seul portique, qui est installé sur la rocade de Cholet (RN249), l’axe Nantes – Cholet faisant partie du réseau taxable. Il y a deux explications à ce nombre de portiques en Bretagne : la décote appliquée aux quatre départements de la région administrative (à l’origine de 40%, maintenant de 50%, l’Aquitaine et la région Midi-Pyrenées bénéficiant de 30%) et l’existence de routes exemptées du dispositif comme l’A11 et A811 en Loire-Atlantique, la RN164 et l’axe Saint-Brieuc – Pontivy en Centre-Bretagne, le réseau secondaire, etc.

La gratuité des 2×2 voies bretonnes a été acquise par la lutte paysanne

Pour rappel, jusqu’alors le réseau routier breton en 2×2 voies était gratuit. Ce privilège ne vient pas de la Duchesse Anne, mais a été arraché  au gouvernement Pompidou dans les années 1960 par un monde agricole enragé contre le pouvoir et conduit par le CELIB (comité d’étude et de liaison des intérêts Bretons). L’un des chefs de file bretons d’alors était Alexis Gourvennec, qui défendait les intérêts des coopératives agricoles du Léon. Il fondera plus tard la Brittany Ferries.

En échange de la paix, le monde paysan breton uni exigea que le réseau en 2×2 voies ne parte pas de Paris, mais de la pointe bretonne ; qu’il desserve Quimper à Nantes directement, en dépit du fait que la Loire-Atlantique était placée dès 1955 dans une « région de projet » distincte du reste de la Bretagne ; qu’il y ait des échangeurs tous les 4-5 km ; qu’une université soit créée à Brest et que le port de Roscoff soit mis en eau profonde pour exporter les produits agricoles bretons vers le Royaume-Uni. Le maillage autour de la Bretagne s’est enrichi de branches vers l’intérieur du pays et vers Saint-Nazaire, ainsi que par la mise en 2×2 voies de divers axes secondaires dans le Pays de Retz et le Pays de la Mée (ex-RN171…), le tout avec des moyens essentiellement avancés par la région administrative et les départements. Ainsi la Bretagne s’est constituée un des meilleurs réseaux gratuits d’Europe.

carto-écotaxe

Publicités

6 Réponses to “Voici la carte des portiques écotaxe en Bretagne”

  1. Stefan Bian novembre 4, 2013 à 7:17 #

    Est-ce que quelqu’un sait ce qui est installé à Nivillac, et qui ressemble fort à un portique aussi ?
    Surveillance automobile ?

    • Louis-Benoît GREFFE novembre 4, 2013 à 3:43 #

      portique. Il est sur la carte mise à jour avec les données officielles.

      • Stefan Bian novembre 4, 2013 à 4:12 #

        ok reste trouver des pneus …

  2. ernod novembre 5, 2013 à 3:43 #

    On parle , on parle mais en attendant très difficile de se fédérer sur le pays Nantais , des actions individuelles sont en cours – tva , prix du lait – mais pas de politique en faveur de la Bretagne . Il faut se mobiliser et intervenir sur les portiques ecotaxe , ex : celui de Prinquiau .
    Ernod

  3. Marc Le Bayon novembre 18, 2013 à 5:24 #

    Le 44 est une partie indéfectible de la Bretagne. Aucun gouvernement français ne pourra d’une manière ou d’une autre nous retirer ce département.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Voici la carte des portiques écotaxe en Bretagne | Site de l'Union Royaliste Bretagne Vendée Militaire - novembre 4, 2013

    […] Source et suite de l’article […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :