Tag Archives: investissement

Transp Servi Ouest n’investira pas à Rennes cette année

8 Mar

transpsoNée en 2007 de la fusion des entreprises de transport TLGP et STRL, la société Transp-Servi-Ouest (TSO) connaît depuis 3 ans une croissance forte: son effectif est ainsi passé de 36 à 59 salariés et son CA de 4,1 à 5,2 M d’euros. Gabriel Brousse, le PDG de l’entreprise avait annoncé très récemment qu’il comptait construire un nouveau bâtiment de 15.000 m² dans la ZI du Rheu à l’ouest de Rennes. Ce bâtiment devait booster les activités de TSO (distributions régionales, messagerie, distribution de presse, cross docking) dans le bassin rennais.

Cependant, les prévisions de croissance du marché ont été estimées trop atones en 2013 pour justifier la construction, tout de suite, de ce bâtiment. L’investissement est donc repoussé à la fin de la crise, ou du moins au moment où les perspectives s’amélioreront.

EDF investit 300 millions d’€ pour la centrale de Cordemais

9 Fév

En 2016, EDF n’aura plus que deux sites de production d’énergie fonctionnant au charbon : Cordemais en Bretagne, avec deux tranches de 600 MW chacune, et le Havre en Normandie (une tranche de 600 MW). D’ici là, des travaux très importants seront entrepris pour conformer ces deux sites à la directive européenne du 24 novembre 2010 relative aux émissions industrielles.

centrale_cordemaisA Cordemais, le chantier portera sur le remplacement d’éléments mécaniques en fin de vie, l’installation de brûleurs qui rejetteront moins de dioxyde d’azote et d’un système numérique de contrôle des commandes. Parallèlement, près de 140 millions d’€ seront investis au Havre pour accomplir les mêmes opérations, qui devraient permettre aux trois tranches d’atteindre 2035 sans encombres. Face à l’envolée du prix des hydrocarbures et la moindre disponibilité des centrales nucléaires, le recours aux centrales à charbon a été bien plus important en 2012. La centrale emploie 430 personnes auxquelles s’ajoutent 200 personnes issues de prestataires extérieurs présents en permanence sur le site.

En 2010, les cinq départements Bretons ont produit 37.5% de l’électricité qu’ils ont consommée. 54% de cette production était assurée par la centrale de Cordemais, qui compte deux tranches fonctionnant au charbon (2×600 MW), deux au fioul (2×700 MW) et 450 MW de turbines à combustion qui sont mises en route pour écrêter les pics de consommation. Seule région de France qui a énergiquement refusé l’énergie nucléaire, tant à Plogoff que dans la région nantaise, la Bretagne reste, dans son « mix énergétique », un territoire surprenant qui dépend aux deux tiers de la production nucléaire française, mais a déjà atteint en 2011 les objectifs pour l’éolien que la France s’est fixée pour…2025. Près de 17% de l’énergie produite en Bretagne provient en effet de l’éolien (terrestre), soit 8% de l’énergie consommée. Une part qui ne cessera d’augmenter avec la mise en place attendue des parcs éoliens offshore.