Tag Archives: mustière

ACIPRAN, l’argument-bateau de l’association citoyenne

25 Fév

Il existe, vous le savez, une association citoyenne favorable à l’aéroport, l’ACIPRAN, qui a ses bureaux à la CCI (Chambre de Commerce et de l’Industrie) de Nantes, aux Salorges, et est puissamment relayée par la région Pays de Loire et le journal Ouest-France, tous deux fervents soutiens de l’aéroport. Mais, promis juré, cette association est constituée de citoyens « normaux » qui veulent la réalisation d’un aéroport présumé bénéfique pour tous.

Le navire de M. Mustière

Le navire de M. Mustière

Le président de cette association « citoyenne » n’est pas un obscur paysan, ouvrier ou enseignant, mais Alain Mustière, ex-gros concessionnaire automobile sur Saint-Herblain, puis ex-président de la CCI, et qui, comme le révèle ingénument cet article de l’Express daté de 2002 a préféré signer une « paix des braves » avec Jean-Marc Ayrault plutôt que de porter les couleurs de la droite contre lui à la mairie de Nantes. L’accord a tenu, et ce n’est pas un hasard si l’on retrouve Mustière à la tête d’une association destinée à allumer un contre-feu à la mobilisation des opposants à l’aéroport.  Alain Mustière a un ancrage sur le prestigieux golfe du Morbihan. Non pas une île à lui, mais une villa et un anneau à Arzon, au port du Crouesty, au débouché du Golfe. On a la Riviera que l’on peut. Obtenir un anneau au Crouesty n’est pas simple : il y a 3256 inscrits pour 1432 anneaux, la plus longue liste d’attente de France et le prix de location s’en ressent, de 2083 à 2792€ annuels pour un délai d’attente moyen de 12 ans. Mais quel bateau y amarre-t-il ?  Un Swift Trawler, la plus grosse unité construite chez Bénéteau Cette « synthèse éblouissante » de « tout ce qui concourt à l’aventure et au plaisir de la navigation à voile avec le confort et la performance d’une grande unité à moteur » coûte 850.000 €. Au minimum. Acquisition qui porte bien en vue et en gros le logo des Pays de Loire – mais pour laquelle son propriétaire paie un paquet de taxes à une commune Bretonne. Il partage d’ailleurs cet amour pour le Golfe avec d’autres huiles des Pays de Loire, notamment Grosvalet, l’inénarrable président du conseil général de Loire-Atlantique, présent chaque fois qu’il le peut à Hoëdic, un certain Premier Ministre (Ayrault), ancré à Sarzeau, ou le probable futur maire de Saint-Nazaire David Samzun qui aime à rappeler ses racines de Belle-Ile sans se soucier particulièrement – pour l’heure – du fait que Saint-Nazaire est le premier port et la 4e ville de Bretagne.

Cette acquisition digne d’un citoyen normal d’une association normale qui se bat pour qu’un projet normal soit réalisé est dans le droit fil du vibrant plaidoyer pour « un nautisme nouvelle vague » écrit par Alain Mustière lorsqu’il était président du Conseil Economique et Social des Pays de Loire. Avec son yacht de chez Bénéteau, notre président d’association citoyenne couvre les mers et les océans. Pas plus loin que jusque Houat et Hoëdic, cependant. Et à la plus grande hilarité, semble-t-il, des locaux, qui rient beaucoup de le voir arriver sur leurs pontons, en marche arrière, à la barre de sa « synthèse éblouissante » de yacht, à 850.000 € pièce. Association citoyenne, vous dites ? Touché coulé.