Tag Archives: rassemblement

Pour sauver l’église de Gesté de la démolition : tous présents le 6 juillet !

29 Juin
le choeur de l'église

le choeur de l’église

Depuis une vingtaine d’années, la mairie de Gesté, petite bourgade du Choletais, organise l’abandon de son église avec le soutien du clergé local. Ne voyant pas l’église – bâtie solidement – s’effondrer assez vite, le maire a décidé de hâter les choses avec un permis de démolir, qu’il s’est fait annuler en cour administrative d’appel, puis s’est fait débouter en conseil d’Etat. Il décide alors d’engager les travaux de démolition en juin 2013 – en toute illégalité, mais avec le soutien des rouages de l’Etat (préfet et sous-préfet) qui couvrent une démolition illégale. L’association locale de défense du patrimoine (Mémoire Vivante et Patrimoine gestois) a déposé un référé de suspension des travaux, qui doit être jugé le 8 juillet, et a réussi à faire arrêter les travaux par ordonnance de la justice en attendant le jugement.

Le 6 juillet, l’association appelle à un rassemblement devant l’église à 11h, afin de manifester la détermination populaire à défendre le patrimoine religieux gestois et nos racines. L’association a collecté en quelques jours près de 2000 signatures pour la sauvegarde de l’église, mais une seule chose arrêtera définitivement les tentatives des maires et autres préfets pour saccager notre patrimoine et nos racines : la ferme détermination et la présence populaire, au chevet de nos églises menacées. Si Gesté tombe, ce sont près de 200 autres églises en France qui risquent de tomber. Alors on ne lâche rien !

 

Y aller : Gesté est à 35 mn de Nantes par la voie rapide (N249), sortir à Vallet puis prendre la RD116 puis RD756 directions la Regrippière/Gesté/Beaupréau ; les gares et villes les plus proches sont Ancenis (25 km au nord), Le Pallet (19 km à l’ouest) et Clisson (20 km au sud-ouest).

Page Facebook de l’événement

Publicités

Les partisans de la réunification et les opposants à l’aéroport protestent à l’occasion du forum des Droits de l’Homme à Nantes

22 Mai
Voilà de quoi rassembler les uns et les autres : une Bretagne réunie qui dit non à l'aéroport

Voilà de quoi rassembler les uns et les autres : une Bretagne réunie qui dit non à l’aéroport

Comme chaque année, le forum des Droits de l’Homme à Nantes ne sera pas un long fleuve tranquille, puisque les partisans de la réunification bretonne ont pris l’habitude d’exprimer leur mécontentement dans et autour de la manifestation, et n’ont pas décidé de désarmer cette année. Par ailleurs, aux mécontents devraient se joindre les opposants à l’aéroport de Notre-Dame des Landes, Ayraultport notoirement dans les choux.

Ainsi, les partisans de la Bretagne plus unie et plus forte organisent deux rassemblements devant la cité des congrès de Nantes ce soir, mercredi 22 mai à 17h pour le début du Forum et le 24 mai à 18h pour la fin du Forum. Ils souhaitent protester contre la récupération de la manifestation nantaise par les Pays de Loire, que l’amputation de la Bretagne est « contraire aux Droits de l’Homme et à la démocratie », et enfin qu’en continuant de nier la diversité intérieure de la France, « l’Etat tue nos langues ». Le second rassemblement (le 24 mai) est consacré plus spécifiquement à la reconnaissance du Breton et appelle le gouvernement à ratifier la Charte Européenne des langues minoritaires.

De leur côté, les opposants à l’aéroport font circuler un appel intitulé « contre l’aéroport et son monde vert… kaki » qui comme son nom l’indique veut s’opposer à la technocratie, au militarisme et à l’affairisme des classes dirigeantes capitalistes. Le rassemblement est prévu… à 17h le 22 mai devant l’arrêt de bus « Cité des Congrès ». Du monde il y aura ce soir ; mais les participants, de l’un comme de l’autre côté, ne seront pas dupes. Laissons le dernier mot aux opposants à l’aéroport : « Ce forum mondial des droits de l’homme est pour nous à peu près aussi crédible qu’un aéroport haute qualité environnementale.»

Documents :

 

Tract Bretagne Réunie pour le 22 mai

Appel au rassemblement du 24 mai (langues minoritaires)

Isabelle le Callennec fidèle à Fillon et à l’UMP

28 Nov

Isabelle le Callennec, député de Vitré et de la 5e circonscription d’Ille-et-Vilaine, reste pour l’instant à l’UMP mais affirme sa fidélité à François Fillon. Elle ne suit pas pour l’heure le choix du maire de Vitré,  Pierre Méhaignerie, qui a rejoint l’UDI, le parti de Borloo.

Avec 67 autres députés UMP, elle a adhéré au groupe séparé de Fillon à l’Assemblée, nommé Rassemblement UMP. Ce groupe est censé être « provisoire », le temps de ramener le calme dans les instances du parti et d’organiser un nouveau vote. « nous souhaitons redonner la parole aux adhérents de l’UMP et proposons un nouveau vote dans un délai raisonnable de 3 mois ; sous le contrôle d’une commission indépendante », telle est la volonté des parlementaires UMP partisans de Fillon.

Dans la cinquième circonscription d’Ille-et-Vilaine, parmi les adhérents de l’UMP, François Fillon a obtenu 73% des voix et la motion « la droite sociale » de Laurent Wauquiez, numéro 2 sur la liste de Fillon, 51%. Chaque jour amenant sa nouvelle péripétie dans le feuilleton des élections internes de l’UMP, Mme Callennec nous confie qu’elle tiendra « compte des remarques des adhérents et des habitants de la circonscription » avant de prendre une décision définitive quant à son avenir politique.