NDDL : le tribunal ordonne l’expulsion immédiate de la ferme de Bellevue

28 Fév
Ferme de Bellevue le 28 janvier

Ferme de Bellevue le 28 janvier

La ferme de Bellevue, occupée depuis fin janvier par les paysans et opposants à l’aéroport, a été jugée expulsable immédiatement par le tribunal d’instance de Saint-Nazaire. Cette ferme dont le sort devait être tranché le 20 février  se trouve à l’ouest de la ZAD et est en parfait état de conservation. Les occupants paysans de la ferme appellent à une mobilisation immédiate et rapide aux abords de la ferme. L’ACIPA appelle à se mobiliser tout de suite « et au moins jusque demain midi » alors même que 80 fourgons de CRS supplémentaires viennent de rejoindre la capitale Bretonne.

Bataille juridique autour des fouilles archéologiques

Les fouilles à la Freusière se poursuivent en toute illégalité. En effet, depuis le 26 février pour Vigneux et le 27 pour Notre-Dame des Landes, des arrêtés ont été pris par les maires des deux communes pour interrompre les fouilles archéologiques, qui se déroulent sans arrêté préfectoral les autorisant. Le préfet a jusqu’au 24 mars pour en prendre un et se conformer à la loi sur l’eau. Joint par BreizhJournal, le maire de Vigneux de Bretagne Philippe Trotté nous explique sa démarche « Je suis allé constater des fouilles sans autorisation préfectorale à Saint-Jean du Tertre. J’ai pris un arrêté pour protéger la nature sur ce lieu-dit et un autre plus à l’est, là où ils sont en train de démolir des zones humides à coups de pelleteuses sans aucun cadre légal. » Les fouilles sont faites sur le tracé du barreau routier. L’arrêté du maire de Notre-Dame des Landes porte justement sur les fouilles à la Freusière. Le préfet conteste les deux arrêtés et est prêt à les attaquer devant le tribunal administratif en faisant un recours pour excès de pouvoir. En attendant, sur le terrain, les pelleteuses les ignorent, et ce en toute illégalité. Dominique Guitton, paysan opposé au projet, estime que ces fouilles « compromettent les récoltes à venir » : les engins causent des ornières et, quand les sondages sont rebouchés, les couches sont mélangées en compactant les sols. L’argile infertile se retrouve à la surface, la couche arable est perdue. L’impression de gâchis est partagée par les zadistes, qui estiment préférable que les fouilles s’arrêtent.

Pour rappel, suite à des arrêtés pris le 18 janvier 2013 par la Préfecture de Loire-Atlantique, le transport de carburants, de produits inflammables , d’explosifs et de feux d’artifices est interdit sur les deux communes de Vigneux de Bretagne et Notre-Dame des Landes jusqu’au 4 mars. Pour le même délai sont interdits le passage de véhicules contenant des matériaux de construction sur les mêmes voies publiques que sur les arrêtés précédents pris courant décembre 2013. Par ailleurs, sans aucun arrêté le justifiant, les carrefours des Ardilières, au nord, du Bois Rignoux, au sud-est et de la Saulce (RD81) au sud, sont barrés par un dispositif de gardes-mobiles qui empêchent toute circulation de piétons et de véhicules, sauf riverains.

La ferme de Bellevue, au petit matin du 28 janvier 2013

La ferme de Bellevue, au petit matin du 28 janvier 2013

Joint par BreizhJournal, l’agriculteur membre du collectif COPAIN44 Dominique Guitton nous explique que « les activités et différents chantiers sur la ferme de Bellevue sont maintenus. Des gens sont en train de nous rejoindre. » L’huissier chargé de notifier le jugement n’est pas encore passé et les paysans sur place s’attendent à tout. Cependant, la commission agricole s’est déplacée sur les lieux la semaine dernière, « la balle est donc dans le camp des politiques pour concrétiser la décision juridique ou au contraire laisser une chance à l’apaisement et au dialogue qui avait l’air de s’installer« . Bonne nouvelle, le four à pain quelque peu abîmé par le départ du dernier occupant  a été remis en état. Le linteau en pierre devant le four a été réinstallé, la cheminée est en cours de réparation et la poule au pot a été cuite hier dans le four, chauffé régulièrement depuis une semaine. Sa remise en service pourrait permettre de soulager la boulangerie des Fosses Noires et cuire du pain pour toute la partie ouest de la ZAD. Avec ses 125 hectares de terre dont la remise en culture est prévue dès que possible par les paysans, la ferme est un enjeu clé pour l’approvisionnement des occupants de l’aire prévue pour le projet d’aéroport. Pour leur part, les paysans sont déterminés à défendre la ferme « notre détermination est là, et elle est intacte. Nous appelons à la mobilisation et à la vigilance autour de la ferme de Bellevue« .

L’ACIPA appelle les comités de soutien les plus proches de Notre Dame des Landes  à venir jusqu’à la ferme de Bellevue. « Les comités de soutien plus éloignés sont invités à intervenir auprès des instances du PS de leur département pour empêcher la destruction de la ferme de Bellevue« .

Publicités

6 Réponses to “NDDL : le tribunal ordonne l’expulsion immédiate de la ferme de Bellevue”

  1. MONMOUSSEAU Serge février 28, 2013 à 2:06 #

    Protestons énergiquement contre ces décisions autoritaires et non conformes à l’intérêt général.

    • bruno31100 février 28, 2013 à 2:25 #

      Voir les NPK qui résulte des tourbes du marrais poitevin, et organiser le plan de perma-culture pour assèchement du sol afin de fixer bien des toxines de la Bosse !!!! Le bois et notamment la foret sont la pour ça, enfin un travaille pour l’envergure de la Gaule ? Après de guerres mondiales qui sommes nous, un cycle de filtration des sels Charlie boy dit neuf cercles, Courage et bien le bonjour des Pyrénées.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Planète sans visa » Une évacuation de force à Notre-Dame-des-Landes ? - février 28, 2013

    […] les flics semblent revenir en nombre. Lisez avec moi cet article tiré de Breizh Journal, un blog (ici) […]

  2. NDDL : le tribunal ordonne l’expulsion immédiate de la ferme de Bellevue | ACIPA | Scoop.it - février 28, 2013

    […] La ferme de Bellevue, occupée depuis fin janvier par les paysans et opposants à l’aéroport, a été jugée expulsable immédiatement par le tribunal d’instance de Saint-Nazaire. Cette ferme dont le sor…  […]

  3. NDDL : Un espoir de répit jusqu’à fin mars pour Bellevue | Breizh Journal - mars 1, 2013

    […] décision ait été en partie motivée par la réaction de la Confédération Paysanne suite au jugement d’hier  qui a ordonné l’expulsion immédiate de la ferme et condamne ses occupants à une astreinte de […]

  4. NDDL : le tribunal décidera le 26 mars du sort de la Chat Teigne | Breizh Journal - mars 12, 2013

    […] de vaches sur les prés dépendants de la ferme. Le tribunal avait décidé fin février que la ferme devait être expulsée, mais l’assignation ne citant que nommément les dix comparants volontaires et la personne […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :