L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal

22 Nov

La préfecture de Loire-Atlantique et l’Etat s’appuient sur la légalité pour motiver les expulsions des opposants à l’aéroport. En apparence, c’est vrai. Le projet bénéficie de toutes les autorisations légales nécessaires et Vinci est chez lui sur une grande partie des terres. Mais si l’on creuse, non. DUP archaïque, droit de l’eau foulé aux pieds, revue des multiples illégalités du projet.

« Si la loi sur l’eau est appliquée, le projet d’aéroport coule »

Les 1600 hectares du site du projet d’aéroport se trouvent à cheval sur les deux bassins versants de la Loire et de la Vilaine. Cette zone humide joue le rôle de château d’eau naturel en contribuant à réguler le débit des cours d’eau et à garantir le bon état des masses d’eau, participe à l’interception des pollutions diffuses et favorise la conservation de la biodiversité. La carte des zones humides de Loire-Atlantique se trouve sur le site de la  DREAL Pays de Loire  qui porte, avec Vinci, le projet d’aménagement de l’aéroport. La présence de zones humides sur le site de l’aéroport apparaît très clairement.

Depuis 2010, il existe un schéma directeur d’aménagement et de gestion de l’eau (SDAGE) Loire-Bretagne auquel tous les aménagements publics doivent être conformes ; il est valable sur la période 2010-2015. Le SDAGE, document officiel d’urbanisme mis en œuvre par la Préfecture de Loire-Atlantique,  met en application les lois issues du Grenelle de l’Environnement et la directive-cadre sur l’eau (2000/60/CE, modifiée le 16 décembre 2008 par la directive 2008/105)

Le SDAGE dispose qu’il faut empêcher toute nouvelle dégradation du milieu et précise « il ne s’agit pas d’interdire tout nouvel aménagement, mais de prévoir des mesures suffisantes pour compenser l’impact négatif des projets (…) lorsque les mesures envisagées ne permettent pas de réduire significativement ou de compenser ces effets, les projets sont refusés ». Or le projet d’aéroport doit mordre dans les zones humides, donc il doit compenser. Comme tout le site est en zones humides, c’est impossible de reconstruire de la zone humide sur de la zone humide, donc Vinci privilégie – aussi pour raisons comptables – une « approche qualitative », en clair, en refaire moins, mais mieux. L’aménagement de l’extension du port Autonome de Saint-Nazaire à la place des roselières de Donges-est privilégiait aussi la « qualité » à la quantité. La commission européenne ne l’a pas entendu de cette oreille et le projet d’extension a été bloqué.

En vert et en orange, les zones humides, en rouge, le périmètre de la ZAD

Dorian Piette, militant EELV, titulaire d’un master en droit de l’environnement et professeur de droit à Nantes, nous précise « si la loi sur l’eau est appliquée, le projet coule. Parce que s’il est réformé pour tenir compte du droit de l’eau, c’est deux ans de retard, alors que la concession prévoit que l’aéroport doit ouvrir en 2018 au plus tard ». L’Union Européenne ne permet pas de porter atteinte au principe de la compensation quantitative des zones humides (autant de surfaces recrées que de surfaces enlevées) et que sa vision influence celle des tribunaux. « Et quand bien même les tribunaux français prendraient des décisions contraires à l’esprit de la directive, ce qui est déjà arrivé et ce qui reste possible au vu des implications politiques du projet,  il y aura toujours la possibilité d’un recours devant les juridictions européennes », d’autant plus que les travaux irréversibles ne commencent que à la toute fin 2013.

Par ailleurs, un colloque intitulé « Restauration écologique, quand conserver ne suffit plus », organisé à destination des professionnels du droit et des acteurs publics par France Nature Environnement et Natureparif en avril 2012 a éclairé la formulation de l’article 230 de la loi du Grenelle 2 de l’Environnement dont la formulation restait imprécise. L’article dispose que l’étude d’impact doit comprendre « les mesures proportionnées envisagées pour éviter, réduire, et lorsque c’est possible, compenser les effets négatifs du projet  sur l’environnement ». En clair, ce n’est pas un choix donné à l’aménageur entre trois options, soit éviter, soit réduire, soit compenser. Mais, pour Fabien Quétier, chargé d’études à la société Biotope et l’un des intervenants du colloque, la description d’un processus avec ses étapes obligatoires « Il s’agit d’abord d’éviter les impacts du projet sur l’environnement, de réduire ensuite les impacts qui n’ont pu être évités et enfin – et seulement enfin – de compenser les impacts résiduels ». Le projet de l’aéroport taille dans le vif des zones humides sans chercher à limiter ses impacts. Il apparaît très clairement qu’il ne s’inscrit pas dans les processus légaux rendus obligatoires par les lois du Grenelle de l’Environnement.

 

Une DUP archaïque

Le projet, bien qu’illégal au vu du droit sur l’eau, est autorisé. Il bénéficie d’une déclaration d’utilité publique de…2008, basée sur une enquête publique encore plus ancienne. L’arrêté autorisant Vinci à engager les travaux, et fixant les indemnités d’expropriation devrait être signé incessamment sous peu par le Préfet. Or, depuis 2008, le droit a bougé. La directive-cadre sur l’eau a été réformée par la Commission Européenne à la toute fin de 2008, transcrite en droit français en 2009, il y a eu le Grenelle de l’Environnement, etc. Donc, si le projet était en règle en 2008, il ne l’est plus en 2012 alors que les travaux n’ont pas commencé. Ce qui légitime, d’après les opposants, une nouvelle enquête publique et donc une nouvelle DUP, soit un retard supplémentaire au projet de 6 à 12 mois.

Etat et Vinci s’accrochent donc au projet actuel, mordicus, le sachant illégal, mais sachant aussi pertinemment que la moindre réadaptation au droit entraînera des retards si importants qu’il faudra revoir la concession et éventuellement abandonner un projet contre lequel la contestation gagne chaque jour en puissance. Contrairement à ce qu’affirment Valls et Ayrault, l’aéroport n’est pas près d’atterrir, alors que des recours ont déjà décollé en escadrille.

Des recours juridiques multiples

Plusieurs recours ont été déposés. L’un d’eux, contre le décret qui octroie la concession du projet d’aéroport à Vinci, a été rejeté en juillet par le Conseil d’Etat. D’autres sont en cours.

Un recours a été déposé en mars 2012 par le Collectif d’élus Doutant de la Pertinence de l’Aéroport (CédPA) contre le refus du Premier Ministre d’abroger la DUP en raison d’un changement depuis l’enquête publique de 2006 et la DUP du 9 février 2008 des circonstances de fait (rapport CE Delft, prix du baril de pétrole), et de droit (Grenelle 1, Grenelle 2, loi sur l’eau et SDAGE Loire-Bretagne 2010-2015, etc.).  Le jugement devrait intervenir fin 2013.

Un autre recours a été déposé devant la Cour de cassation contre les ordonnances fixant les indemnités d’expropriation (pour les propriétaires qui les contestent et qui ont refusé une procédure amiable). Il se fonde notamment sur le respect de la « juste et préalable  indemnité » qui doit être octroyée aux propriétaires expropriés, qui jugent insuffisante l’indemnité d’expropriation.

Un troisième recours a été introduit par le CéDPA et l’ACIPA devant la Commission des pétitions du Parlement européen le 24 octobre 2012 dernier. Ce recours non juridictionnel peut déboucher sur un recours juridictionnel, à savoir une condamnation de la France par la CJUE pour non-respect des directives européenne sur les études d’impact, les directives sur l’eau, les oiseaux et les habitats. Le dossier sera étudié début 2013.

Un autre recours a été déposé par le CéDPA devant le Conseil d’Etat contre le décret en date du 5 avril 2012 instituant le comité de suivi stratégique de la concession de NDDL déposé par le CéDpa (texte). Le Conseil d’Etat devrait se prononcer fin 2013.

Enfin, un recours a été déposé devant la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH de Strasbourg) pour non-respect du droit à un procès équitable (article 6§1 de la Convention) lors du rejet par le Conseil d’Etat du recours de l’ACIPA contestant le décret prononçant la DUP le 9 février 2010.

De plus, divers recours seront faits devant le tribunal administratif de Nantes dès la parution des arrêtés préfectoraux autorisant les travaux, sur le fondement de la loi sur l’eau et de la destruction des zones humides.

Advertisements

42 Réponses to “L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal”

  1. Ggrreegg Le Seropositif Libéré novembre 23, 2012 à 7:54 #

    illegal ou pas l’etat se donne tout les droits !

    • Pierre-Jean BOURDON du CSSP49 décembre 31, 2012 à 12:53 #

      A NDDL, l’état expulse, sous l’impulsion de l’ancien maire socialiste de Nantes les paysans propriétaires… pour motif d’utilité publique.
      A Angers, l’état veut expulser une cinquantaine d’habitants -SDF, demandeurs d’asile, Rroms- squattant 4 maisons réquisitionnées « le village », sur plainte de la mairie socialiste… pour motif d’atteinte au droit de propriété.
      Cherchez l’erreur ! -pj49-

  2. infos décembre 31, 2012 à 11:18 #

    Merci pour les infos !

  3. papounet août 17, 2013 à 10:23 #

    L’état et Vinci, deux mamelles de la franc-maçonnerie française : ils prennent donc tous les droits. Et s’approprient la force quand ils n’arrivent plus à faire autrement. Cf cet aéroport et cf les arrestations sans aucune raison valable des opposants à la loi du faux mariage gay.

Trackbacks/Pingbacks

  1. L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal | Objectif Transition | Scoop.it - novembre 22, 2012

    […] La préfecture de Loire-Atlantique et l’Etat s’appuient sur la légalité pour motiver les expulsions des opposants à l’aéroport. En apparence, c’est vrai.  […]

  2. L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal | ACIPA | Scoop.it - novembre 22, 2012

    […] La préfecture de Loire-Atlantique et l’Etat s’appuient sur la légalité pour motiver les expulsions des opposants à l’aéroport. En apparence, c’est vrai. Le projet bénéficie de toutes les autorisati…  […]

  3. L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal | leblogdejeudi: le nucléaire tue l'avenir, rendez-nous notre vie! - novembre 22, 2012

    […] La préfecture de Loire-Atlantique et l’Etat s’appuient sur la légalité pour motiver les expulsions des opposants à l’aéroport. En apparence, c’est vrai. Le projet bénéficie de toutes les autorisations légales nécessaires et Vinci est chez lui sur une grande partie des terres. Mais si l’on creuse, non. DUP archaïque, droit de l’eau foulé aux pieds, revue des multiples illégalités du projet. 22NOV […]

  4. L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal | # Uzac chien indigné | Scoop.it - novembre 23, 2012

    […] La préfecture de Loire-Atlantique et l’Etat s’appuient sur la légalité pour motiver les expulsions des opposants à l’aéroport. En apparence, c’est vrai. Le projet bénéficie de toutes les autorisati…  […]

  5. Nouvelle opération d’expulsions à Notre-Dame des Landes « Breizh Journal - novembre 23, 2012

    […] à Notre-Dame des Landes. La légalité apparente – celle du pouvoir – met en oeuvre un projet illégal qui est celui de Notre-Dame des Landes, non conforme au droit de l’environnement et de […]

  6. Combats contre la société industrielle et son monde » Archives du Blog » – Nouvelle opération d’expulsions à Notre-Dame des Landes - novembre 24, 2012

    […] à Notre-Dame des Landes. La légalité apparente – celle du pouvoir – met en oeuvre un projet illégal qui est celui de Notre-Dame des Landes, non conforme au droit de l’environnement et de l’eau. […]

  7. Combats contre la société industrielle et son monde » Archives du Blog » – L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal - novembre 25, 2012

    […] 22NOV […]

  8. L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal | Notre Dame des Landes | Scoop.it - novembre 25, 2012

    […] La préfecture de Loire-Atlantique et l’Etat s’appuient sur la légalité pour motiver les expulsions des opposants à l’aéroport. En apparence, c’est vrai. Le projet bénéficie de toutes les autorisati…  […]

  9. Quand les forces de l’ordre brigandent à Notre-Dame des Landes « Breizh Journal - novembre 26, 2012

    […] par les forces de l’ordre  et même revendication tout de même très suspecte. Sans oublier des illégalités en pagaille, au choix, vis à vis du droit de l’environnement, de l’eau, des espèces naturelles […]

  10. L’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal | Dalipas | Scoop.it - novembre 28, 2012

    […] La préfecture de Loire-Atlantique et l’Etat s’appuient sur la légalité pour motiver les expulsions des opposants à l’aéroport. En apparence, c’est vrai. Le projet bénéficie de toutes les autorisati…  […]

  11. Heurts et malheurs du dialogue à Notre-Dame des Landes « Breizh Journal - novembre 28, 2012

    […] à suivre, et souffle le chaud et le froid quand au devenir du projet. Pour l’heure, celui-ci est illégal  et la dernière opération visant à enlever de vive force les barricades s’est soldée par des […]

  12. NDDL : qui sont les membres de la commission de dialogue ? « Breizh Journal - décembre 1, 2012

    […] le projet d’aéroport dans les limites de la légalité européenne, ce dont il est très loin le gouvernement a accouché de pas moins de trois « comités […]

  13. NDDL : comment la DGAC a truqué les prévisions de trafic aérien « Breizh Journal - décembre 14, 2012

    […] dévéloppement pour le « Grand Ouest », de l’autre, un projet illégal (il l’est en effet) et dont la mise en œuvre s’accompagne elle aussi d’illégalités et de voies de […]

  14. Notre-Dame des Landes : la justice panique « Breizh Journal - décembre 14, 2012

    […] de la tenue de la première enquête publique en 2006. Le pouvoir applique en effet au projet un régime légal de l’époque des dinosaures pour espérer le contenir dans une certaine légalité… raté. […]

  15. Morlaix, une manifestation inutile ? « Breizh Journal - décembre 17, 2012

    […] à l’histoire de son rapport avec les Bretons : mettre en œuvre, de vive force, des projets illégaux  couverts par une fausse bonne raison. Rappelez-vous que c’est pour libérer les Bretons que […]

  16. NDDL : l’aéroport risque d’inonder Blain « Breizh Journal - décembre 20, 2012

    […] 98% de l’emprise du projet est constituée de zones humides. D’où l’illégalité du projet https://breizhjournal.wordpress.com/2012/11/22/laeroport-de-notre-dame-des-landes-est-illegal/ faute de compensation de zones humides. Un recours a été introduit par deux associations qui […]

  17. La rigueur ne relancera pas la France en 2013 « Breizh Journal - décembre 22, 2012

    […] deux fois plutôt qu’une. A cette décision qui ne constitue qu’une goutte de nullité dans la grande mer d’illégalité où se noie le projet d’aéroport, la préfecture entend substituer une « procédure judiciaire […]

  18. NDDL : le dossier de presse de Vinci décodé « Breizh Journal - décembre 26, 2012

    […] Des retards seront peut-être à prévoir, voire même une annulation tant le projet semble ignorer le droit européen de l’environnement. S’il se fait, l’aéroport permettra de créer, peut-être, 1300 emplois locaux pendant le […]

  19. NDDL : Route à 2X2 voies écologique recherche arbres d’urgence « Breizh Journal - décembre 31, 2012

    […] projet d’aéroport a beau être illégal au point de vue du droit européen et donc l’objet de nombreux recours judiciaires certains croient encore à sa réalisation. Notamment la DREAL, qui vient de passer un appel […]

  20. Notre-Dame des Landes : l’unité de l’UMP pour l’aéroport se fissure « Breizh Journal - février 6, 2013

    […] La patate chaude, la voici, à peine esquissée : « Comment rester attractif avec l’obligation couteuse des procédures ? avec l’exigence de toutes les études d’impact ? les fouilles archéologiques ? les dossiers loi sur l’eau ? ». Dans ces légères paroles est mis en balance l’environnement avec l’attrait économique. La politique durable avec la croissance d’un temps. Ces procèdures sont coûteuses. Elles le sont d’autant plus qu’elles se font sur le tas, dans l’urgence, et alors même que l’on sait depuis 2009 et le Grenelle de l’Environnement, lui-même impulsé par la rénovation de la directive-cadre européenne sur l’eau fin 2008, que le projet d’aéroport de Notre-Dame des Landes est illégal. […]

  21. La DREAL de Corse se plie à la loi du béton « Breizh Journal - février 20, 2013

    […] au risque inondation. Un projet, qui contrevient à trois directives européennes, et qui est illégal depuis 2008 en droit français. Impossible ? Ces mêmes autorités viennent de commencer une campagne de publicité pour 300.000 […]

  22. NDDL : fronde à Radio France contre la publicité pro-aéroport | Breizh Journal - février 22, 2013

    […] si elle est réalisée.L’on sait depuis des années que le projet d’aéroport est illégal en droit français depuis 2008, qu’il contrevient à trois directives européennes et qu’il risque de conduire la France à […]

  23. NDDL : Un espoir de répit jusqu’à fin mars pour Bellevue | Breizh Journal - mars 1, 2013

    […] 13h15, par suite des interrogations très techniques menées par Rouchdy Kbaier  notamment sur les illégalités par rapport au droit européen qui grèvent le projet d’aéroport depuis 2008 ou encore les aspects léonins du contrat de […]

  24. NDDL : Le Parlement européen se saisit du dossier | Breizh Journal - mars 20, 2013

    […] située à la limite entre les deux grands bassins versants du sud de la Bretagne. A la vérité, le projet d’aéroport est illégal en droit européen depuis cinq ans, en droit français depuis quatre […]

  25. NDDL : l’expulsion de Bellevue et de la Châtaigne sera plus difficile que jamais | Breizh Journal - mars 26, 2013

    […] la possibilité en or de rappeler la France à l’obligation de respecter le droit européen dont plusieurs textes fondamentaux sont violés   par le projet […]

  26. Les promesses d’emploi de l’aéroport de Notre-Dame des Landes se crashent | Breizh Journal - avril 1, 2013

    […] publicitaire. L’aéroport de Notre-Dame des Landes nuit gravement à l’environnement et est illégal en droit européen depuis cinq ans. C’est aussi une entourloupe économique propulsée par des […]

  27. Blocus de la ZAD : le préfet n’en démord pas | Breizh Journal - avril 3, 2013

    […] hors de proportion avec le but poursuivi, ni le fait que le projet d’aéroport est lui-même illégal  au point que l’Europe s’en mêle.C’est donc avec une remarquable constance que le 29 mars […]

  28. Aéroport de Notre-Dame des Landes : le CNPN enterre le projet | Breizh Journal - avril 16, 2013

    […] Infligeant un cinglant désaveu au gouvernement et à sa communication officielle – selon laquelle seul le rapport de la commission de dialogue, écrit pour empêcher le gouvernement Ayrault de trop perdre la face – et ses plumes – dans l’histoire – le comité permanent du CNPN achève le travail en tirant à la mitrailleuse lourde : « le CNPN demande à l’Etat, dans le cadre du projet de loi-cadre biodiversité, de revoir la procédure d’instruction des projets d’aménagement du territoire, afin d’instaurer l’indispensable articulation entre les dispositifs en place (étude d’impact, dérogation espèces protégées, incidence loi sur l’eau, fouilles, enquête publique) et le calendrier de réalisation des projets ». Bref, ce qui veut dire que la conception et le calendrier du projet de Notre-Dame des Landes ne prenait absolument pas en compte les obligations légales d’étude et de protection des milieux et des espèces. Donc que le projet est illégal, comme nous l’écrivions encore le 22 novembre dernier. […]

  29. NDDL : Ils sont partis mais pas leur système | Breizh Journal - avril 24, 2013

    […] pouvoir républicain a suspendu le droit et les libertés fondamentales pour propulser un projet… illégal en droit européen et français depuis plus de quatre ans. Les populations locales et les opposants […]

  30. NDDL : la chaîne humaine dans les starting-blocks | Breizh Journal - mai 10, 2013

    […] détermination et le soutien populaire à « enterrer le projet » d’aéroport, de toute façon illégal  et pour cela complètement condamné par les experts scientifiques il y a un mois, nous avons […]

  31. Polynésie : l’ONU sanctionne le déclin de la France | Breizh Journal - mai 18, 2013

    […] droit français dès que la République lui impose un projet d’Etat – on l’a vu encore avec Notre-Dame des Landes  mais elle est sous la protection d’un pays qui était encore une puissance nucléaire, 2e ZEE […]

  32. Printemps français, réveil Breton | Breizh Journal - mai 25, 2013

    […] le rapport des experts met en lumière le fait le plus dérangeant : le projet d’aéroport est illégal depuis cinq ans en droit européen et quatre en droit français. Ainsi le gouvernement, de nombreux élus (PS et UMP principalement), […]

  33. Mobilisation générale pour l’église de Gesté menacée de destruction imminente | Breizh Journal - juin 18, 2013

    […] CRS passer sur le ventre du peuple Breton pour construire un aéroport – pourtant complètement illégal en droit français depuis quatre ans – à Notre-Dame des Landes, paysans et occupants […]

  34. L'observatoire de la Christianophobie | Gesté : chronique d’une « déconstruction » annoncée… - juin 20, 2013

    […] CRS passer sur le ventre du peuple Breton pour construire un aéroport – pourtant complètement illégal en droit français depuis quatre ans – à Notre-Dame des Landes, paysans et occupants […]

  35. Le gouvernement se penche sur l’amélioration de Nantes-Atlantique | Breizh Journal - juillet 6, 2013

    […] devant la forte hostilité du Parlement Européen  à l’encontre d’un projet d’aéroport totalement illégal en droit européen depuis cinq ans et en droit français depuis quatre, le gouvernement – Ayrault […]

  36. L’aéroport de Notre-Dame des Landes abandonné ? | Breizh Journal - juillet 10, 2013

    […] mal gardé, mais l’aéroport de Notre-Dame des Landes, en sus d’être ruineux et inutile, est complètement illégal  et fait tiquer l’Union européenne. De quoi placer le gouvernement dans une impasse politique, […]

  37. Les partisans de l’aéroport de NDDL s’encanaillent | Breizh Journal - juillet 27, 2013

    […] vite, toujours plus vite. Pour se cramponner à une enquête publique bâclée et antédiluvienne, foulant aux pieds les lois européennes et françaises depuis cinq ans. Ce légalisme qui relève de la paille et de la poutre oblige à un minimum de cohérence, tout au […]

  38. NDDL : la folle rumeur d’une intervention imminente contre la ZAD | Breizh Journal - septembre 13, 2013

    […] rapport à la réglementation européenne. Ce qui n’est pourtant pas le cas : l’aéroport est illégal et a cinq ans de retard sur la réglementation européenne. En attendant, le pouvoir essaie de […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :